Dustin Johnson, qui doit terminer parmi les 11 premiers au Championnat des joueurs pour s'assurer de conserver sa place de numéro 1 mondial, fait partie du groupe de six joueurs qui se partagent la tête à l'issue de la première ronde.

Embouteillage au sommet au Championnat des joueurs

PONTE VEDRA — Tiger Woods et Phil Mickelson ont retenu l’attention lors de la première ronde du Championnat des joueurs de la PGA, mais ils n’ont pas réussi à se faufiler dans le large groupe de meneurs à l’issue de la première ronde.

Dustin Johnson et Matt Kuchar partagent la tête du «cinquième majeur» du golf avec quatre joueurs après une première ronde de 66, six coups sous la normale. Il s’agit de la congestion la plus importante en tête dans les 40 ans d’histoire du tournoi. «Quand votre jeu à est point, c’est un parcours où tout peut fonctionner», a dit Kuchar.

Au cours des dernières années, le TPC Sawgrass a souri à des golfeurs ayant des styles différents. Ce fut le cas jeudi, alors que 12 golfeurs sont séparés par un coup après les 18 premiers trous et que 68 des 144 joueurs inscrits ont remis des cartes sous la normale.

Johnson a joué comme un golfeur déterminé à conserver le premier rang mondial qu’il occupe depuis 64 semaines, un honneur qu’il pourrait perdre s’il ne termine pas au sein du top 11. 

Avec ses six oiselets, Johnson a bouclé sa meilleure première ronde sur le circuit de la PGA depuis 13 mois. «Je veux rester no 1 mondial, mais pour cela, il faut continuer à bien jouer pendant encore trois jours.»

Méthode payante

L’Américain de 33 ans a connu des ennuis avec son fer droit cette saison et il a décidé d’adopter la méthode «AimPoint», utilisée notamment par Justin Rose. Bras plié, un ou deux doigts levés, il visualise le trajet parfait du coup roulé pour connaître le point exact de visée (AimPoint) en fonction de la pente pour que la gravité entraîne la balle vers le trou.

Et ça a fonctionné. Notamment au 18e trou, lorsqu’il a conclu sa ronde en calant un roulé de 35 pieds pour l’oiselet.

En début de ronde, après avoir réussi un beau putt de 10 pieds pour l’oiselet au deuxième trou, une normale cinq, Johnson a réussi des normales jusqu’au 10e, avant d’ouvrir la machine au 11e. 

Une poussée de cinq oiselets sur les huit derniers trous, rendue possible par son jeu sur les verts, lui a permis d’inscrire son meilleur pointage en carrière au TPC Sawgrass. «Je crois que je n’avais pas été très bon sur les verts depuis le début de la saison, mais aujourd’hui [jeudi], ça a bien roulé pour moi. 

«J’avais déjà essayé cette nouvelle méthode, car j’aime bien essayer différentes choses. Je suis content du résultat aujourd’hui. La seule chose que je n’aime pas dans cette méthode, c’est de tenir mes doigts dans les airs», a expliqué Johnson. «Je laisse AJ [son frère et caddie Austin] faire ça.»

La normale pour Woods

Woods n’a pas fait partie du groupe de meneurs, même s’il a connu la meilleure ronde parmi un groupe d’étoiles. Il a inscrit un boguey au 18e trou pour un score de 72. Mickelson, qui portait un chandail à manches longues et à boutons, a joué une ronde de 79, son pire pointage à Sawgrass depuis 2000. Rickie Fowler, qui complétait le trio, a remis une carte de 74.

Kuchar, Chesson Hadley et Patrick Cantlay ont atteint - 7 avant de commettre des bogueys en fin de ronde. Johnson, Alex Noren et Webb Simpson ont joué 66 en matinée.

Le groupe vedette de la matinée n’a guère fait mieux que celui de Woods, Mickelson et Fowler. Rory McIlroy, Justin Thomas et Jordan Spieth ont joué un pointage combiné de + 3. McIlroy a été le seul à terminer sous la normale, à - 1.

«J’aurais pu faire mieux, mais j’aurais aussi pu faire pire», a dit McIlroy. «Ç’a avait peut-être l’air facile pour certains, mais pas pour nous.»

Le champion en titre Si Woo Kim tente de devenir le premier joueur à s’imposer deux fois de suite au TPC Sawgrass. Il était à - 7 en matinée avant de commettre deux bogueys.

Nick Taylor (Abbotsford, C.-B.) a joué une ronde de 69 et se retrouve à égalité au 27e rang à - 3. Adam Hadwin, également d’Abbotsford, a inscrit un score de 72, tandis que l’Ontarien Mackenzie Hughes a bouclé sa ronde en 76 coups.  Avec AFP