Éliot Grondin

Éliot Grondin participe à une première finale

Une semaine après avoir signé son premier top-5 en Coupe du monde, Éliot Grondin a pris part à la première finale de sa carrière en snowboard cross, samedi, à Cervinia, en Italie.

Une bévue a toutefois relégué le planchiste québécois au sixième et dernier rang lors de cette course. Malgré ce faux pas, c’est avec positivisme que Grondin a analysé sa performance. « J’ai fait une grosse erreur en finale, ce qui, selon moi, m’a privé d’un podium. Je suis quand même super content ! La journée s’est bien passée et je suis satisfait du résultat », a-t-il indiqué à l’issue de cette épreuve remportée par l’Italien Lorenzo Sommariva.

L’athlète de Sainte-Marie avait amorcé la compétition en force en étant le plus rapide de sa vague aux huitièmes de finale. Une troisième place en quarts de finale et une deuxième en demi-finale lui ont ensuite permis d’atteindre la ronde ultime.

Fort de cette première expérience en finale et de sa cinquième place acquise la semaine dernière à la Coupe du monde de Montafon, en Autriche, Grondin sera de retour au Québec au cours de prochains jours, où il profitera d’un léger répit avant de retourner sur les pistes.

« Je vais aller me reposer et passer du temps avec ma famille! Ensuite, je vais recommencer l’entraînement pour les prochaines compétitions. Je vais travailler fort pour continuer sur cette lancée et être constant dans le top-10 », a-t-il conclu.

Une erreur coûteuse pour MacManiman

Du côté féminin, Audrey MacManiman était elle aussi en action en Italie, où elle s’est classée 20e après avoir été la cinquième planchiste de son groupe à franchir la ligne d’arrivée en quarts de finale.

L’athlète de Québec a connu un bon départ et occupait le deuxième rang au premier intervalle. Une mauvaise décision lui a toutefois coûté cher au premier virage. « J’ai voulu couper ma trajectoire trop tôt et me rapprocher de la gate. Ma planche est toutefois entrée en contact avec la compétitrice à côté de moi, ce qui m’a fait dévier », a-t-elle raconté, tout en étant optimisme en vue des prochaines sorties prévues cet hiver.

« Je suis quand même contente de ma journée, c’était un très beau parcours et les conditions étaient belles. Je sais que je peux faire mieux et j’ai très hâte à la prochaine Coupe du monde à Big White! »