Eddie «l’aigle» parmi les olympiens qui appuient la candidature de Calgary

CALGARY - Un rassemblement en faveur de la candidature de Calgary pour les Jeux olympiques de 2026 mettra en vedette certaines figures connues qui ont marqué la dernière édition des Jeux dans cette ville.

Le spécialiste en saut à skis britannique Michael Edwards - mieux connu sous le nom d’Eddie «l’aigle» - et les mascottes 1988 Hidy et Howdy sont attendus, lundi, au centre des congrès du centre-ville pour l’événement.

Les athlètes olympiques canadiens annoncés comprennent le sprinter médaillé d’or Donovan Bailey et la hockeyeuse Cassie Campbell-Pascall, multi-médaillée.

Le duo de danseurs sur glace Tessa Virtue et Scott Moir, médaillés d’or aux Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang cette année, fera une apparition via la vidéo.

Ce rassemblement est organisé une semaine avant un référendum pour déterminer si Calgary devrait déposer sa candidature en vue des Jeux de 2026.

Un groupe communautaire composé de trois membres, sans soutien financier publicitaire, tente de faire passer son message anti-candidature, mais ne dispose pas des mêmes moyens.

«Notre groupe ‘No Calgary Olympics’ s’est toujours efforcé de poser les bonnes questions et désire que les résidents de Calgary aient une discussion approfondie quant à savoir si l’organisation des Jeux olympiques est la bonne chose à faire pour Calgary maintenant», a déclaré la porte-parole Erin Waite.

Les préoccupations du groupe incluent le coût de l’événement, la transparence et l’éthique du Comité international olympique et ce qu’il considère comme des lacunes dans le processus de candidature.

S’opposer à une candidature olympique n’est pas un affront contre Calgary, a laissé entendre Waite.

«Nous ne doutons pas de l’initiative, de la capacité ou de l’enthousiasme de Calgary à se lancer dans de grands projets, a-t-elle déclaré. La question est de savoir si c’est le bon projet maintenant et ce qu’on ne pourra pas faire parce qu’on choisit les Olympiques?»

Elle a évoqué la nouvelle bibliothèque centrale de 245 millions $ de Calgary, ouverte en grande pompe la semaine dernière.

«Si cela figurait dans les livres d’aujourd’hui, nous aurions à choisir entre les Jeux olympiques et la construction d’un magnifique bâtiment, comme notre nouvelle bibliothèque, accessible à tous.»

La semaine dernière, la candidature semblait presque morte alors que les gouvernements fédéral, provincial et municipal ne parvenaient pas à s’entendre sur le partage des coûts. Mais ils ont conclu un accord, mardi, et la candidature a franchi l’étape du vote au conseil municipal, mercredi.

Le coût de l’organisation des Jeux olympiques a été estimé à 5,1 milliards $. La province a annoncé qu’elle injecterait 700 millions $ de ce montant et qu’Ottawa couvrirait 1,4 milliard $. La ville a été invitée à verser 390 millions $, dont 20 millions $ pour une police d’assurance de 200 millions $ contre les dépassements de coûts.

Le reste du budget devrait provenir de la vente de billets et d’autres revenus.