Le Russe Ivan Chekhovich a marqué à quatre reprises.

Écrasante victoire russe du Drakkar sur les Sea Dogs

BAIE-COMEAU — Sur papier, le Drakkar de Baie-Comeau ne devait faire qu’une bouchée de ses visiteurs samedi, les Sea Dogs de St.John, qui n’ont toujours pas gagné un match sur la route jusqu’ici cette saison. Après un départ un peu lent, les deux Russes préférés de la Côte-Nord, Ivan Chekhovich et Yaroslav Alexeyev, ont fait en sorte que le résultat soit dans cette lignée, guidant le Drakkar vers un gain sans équivoque de 8-1.

Chekhovich a marqué quatre fois, portant son total de buts à 15, un sommet dans la ligue. Quant à son ami et compatriote, il a récolté deux buts et une mention d’aide dans ce 14e gain de la saison pour les hommes de Martin Bernard.

«On avait mis l’emphase sur certains points, dont le jeu à cinq contre cinq», a souligné l’entraîneur-chef. «Les gars étaient ultra-concentrés en début de match et ça nous a empêché de prendre rapidement notre envol, mais on ne peut rien reprocher aux gars parce qu’on voyait leur niveau de concentration. On a quand même contrôlé ce match-là du début à la fin.»

Alexeyev a été le seul marqueur du premier vingt. Il s’est emparé du disque à sa ligne bleue, a longé la ligne bleue adverse avant de plonger en zone des Sea Dogs pour battre aisément le défenseur Carson Gallant et le gardien Stewart Bagnell.

La meilleure chance des Loups marins est revenue à Robbie Burt, qui s’est échappé durant un désavantage numérique des siens après avoir subtilisé la rondelle à Tyler Hylland. Il a toutefois été incapable de passer le disque sous la jambière droite de Justin Blanchette.

En deuxième, le Drakkar a retrouvé sa touche offensive pour marquer à trois reprises, le second d’Alexeyev et les deux premiers de Chekhovich. Sur ces deux buts, le défenseur Brendan St-Louis a récolté des mentions d’aide. Il s’agissait des premiers points en carrière pour le jeune homme originaire de Baie-Comeau et fils de Brian, préposé à l’équipement depuis toujours à bord du Drakkar.

«Il faut lever notre chapeau à ces gars-là, comme Brendan et Dylan (L’Italien, lui aussi auteur d’un premier point hier), qui travaillent toujours très fort et qui ont une très bonne attitude même si leur rôle (de réserviste) n’est pas facile, de lancer Bernard. Brendan, il a joué un match incroyable, mais ce qu’il faut comprendre, c’est tout le travail qu’il a fait depuis le début de la saison, à tous les jours.»

Cet engagement médian a aussi été marqué par un rare combat, entre Yan Aucoin et Tyler Higgins. Verdict nul dans ce duel pour les deux gaillards, qui ont été expulsés pour bagarre planifiée. Ils avaient en effet lâché les gants un peu plus tôt dans la période, mais les juges de lignes avaient empêché l’affrontement.

En troisième, Chekhovich à deux reprises, Christopher Benoît et Hylland ont ajouté au total des vainqueurs. Sur le but de Benoît, ce fut au tour de Dylan L’Italien, le frère de Samuel, de récolter son premier point dans la LHJMQ.

William Poirier a inscrit le seul but de St.John, durant un avantage numérique des siens en deuxième. Justin Blanchette a bien fait dans ce gain avec 29 arrêts, dont quelques-uns spectaculaires. Il a d’ailleurs tenu le fort en début de deuxième, le temps que ses coéquipiers hissent finalement les voiles.

NOTES... Stewart Bagnell a cédé sa place à Tommy DaSilva devant le filet des Sea Dogs peu après le sixième but du Drakkar… L’opérateur de la resurfaceuse au Centre Henry-Leonard a eu de la difficulté à compléter son travail au premier entracte. Il a d’abord laissé deux bons bancs de neige sur la glace, qui ont été ramassés en partie à coups de pelle par les jeunes du hockey mineur qui nettoient la glace durant les arrêts de jeu. À son retour sur la patinoire, il a ensuite dû se reprendre à cinq ou six reprises pour récupérer le reste de la neige. Il a eu droit à une ovation… Dimanche après-midi, au tour de l’Armada de Blainville-Boisbriand de s’arrêter au Centre Henry-Leonard.