Alexis Lafrenière n’a pas pris part aux entraînements ni aux matchs préparatoires contre des étoiles universitaires, mais jure qu’il aurait enfilé l’uniforme si les rencontres avaient été importantes.

ÉCJ: Lafrenière soigne une blessure à une cheville

OAKVILLE, Ont. — Alexis Lafrenière n’avait aucune raison d’être sur la patinoire cette semaine.

Celui qui pourrait être le premier choix du prochain repêchage de la LNH est déjà assuré de faire partie d’Équipe Canada junior depuis quelque temps déjà. Mais ça n’apaise pas la peine d’être à l’écart du jeu pour soigner une blessure à une cheville qui tarde à guérir.

«Ça va mieux depuis quelques jours, a admis Lafrenière jeudi pendant sa première rencontre avec les médias. Nous avons discuté [avec le médecin] et le personnel. Ils ne veulent pas que je pousse trop. J’ai hâte de retourner sur la patinoire.»

Et c’est aussi le cas pour Équipe Canada.

Lafrenière domine la Ligue de hockey junior majeur du Québec avec 70 points en seulement 32 rencontres cette saison avec l’Océanic de Rimouski. Il a notamment marqué six buts et récolté six mentions d’aide en cinq rencontres en décembre, en dépit d’une douleur récurrente à une cheville.

L’ailier âgé de 18 ans n’a pas pris part aux entraînements ni aux matchs préparatoires contre une équipe étoile de joueurs universitaires cette semaine, mais jure qu’il aurait enfilé l’uniforme si les matchs avaient été importants. Le Championnat du monde de hockey junior se déroulera du 26 décembre au 5 janvier en République tchèque, et le premier test pour le Canada aura lieu en lever de rideau de la compétition contre les États-Unis.

«J’aimerais être sur la patinoire, mais un petit repos fait toujours du bien, a convenu Lafrenière. Quand je joue, je ne ressens pas la douleur [à la cheville], c’est plutôt après. Ça va bien quand je joue.»

Le patineur de Saint-Eustache a été retenu à titre de 13e attaquant lors de la dernière édition de la compétition. Il a peu à peu pris du galon dans la formation, jusqu’à la Finlande, éventuelle championne, n’élimine le Canada en quarts de finale.

«Ça a été difficile à accepter, a déclaré Lafrenière, l’un des cinq joueurs de l’édition 2019 à revenir après que les Coyotes de l’Arizona eurent confirmé qu’il prêtait le centre Barrett Hayton pour le tournoi. Nous allons nous servir de cette expérience. Je peux m’en servir pour avoir un plus grand rôle cette année.»

À un autre niveau

Le dépisteur-chef de Hockey Canada, Brad McEwen, a dit plus tôt cette semaine qu’il avait constaté que Lafrenière avait élevé son jeu à un autre niveau après avoir récolté 105 points en 61 rencontres dans la LHJMQ en 2018-19.

«Il a gagné en confiance, a souligné McEwen. J’e l’ai en quelques occasions et dicte le jeu tellement il est confiant. Il veut se trouver au cœur de l’action.»

Lafrenière n’est pas le seul à se trouver sous les projecteurs en marge du prochain repêchage. Le colosse de 17 ans de six pieds quatre, 215 livres Quinton Byfield, qui pourrait être repêché deuxième en juin, est aussi au camp canadien.

«C’est un gros joueur qui bouge bien, a noté Lafrenière. Nous n’avons pas trop parlé du repêchage, mais c’est bien de l’avoir ici.»

Après avoir ramené sa formation à 24 joueurs jeudi, le Canada se dirigera vers Vienne, en Autriche, ce week-end afin de poursuivre sa préparation avant les matchs préparatoires contre la Suisse, le 19 décembre, et la Finlande, le 23.

Lafrenière, qui a marqué 23 buts et obtenu 47 passes dans la LHJMQ jusqu’ici cette saison, patinait avec le joueur de centre Joe Veleno pendant le camp estival d’Équipe Canada junior, et ce duo devrait jouer un rôle déterminant pendant le tournoi en République tchèque.

Il en a aussi profité de la tribune pour offrir un conseil, sans détour, à ses coéquipiers qui participeront au prestigieux tournoi pour la première fois de leur carrière.

«Pas de congé, a dit Lafrenière. Tu dois jouer chaque match comme si c’était le dernier.»

+

CHAMPIONNAT MONDIAL JUNIOR: LE CANADA RETRANCHE NEUF JOUEURS

OAKVILLE, Ont. — La direction d’Équipe Canada junior a retranché neuf joueurs de son camp de sélection, jeudi soir, à l’issue de la rencontre préparatoire entre le Canada et les joueurs étoiles du circuit universitaire canadien.

Le Canada a ramené sa formation à 24 joueurs avant de quitter pour l’Autriche ce week-end.

Les défenseurs Braden Schneider, Peter Diliberatore et Thomas Harley, les attaquants Cole Perfetti, Dylan Holloway, Connor Zary, Alex Newhook, Peyton Krebs et le gardien de but Hunter Jones ont été retournés dans leurs clubs respectifs.

L’équipe devra couper un joueur avant le début du tournoi qui s’amorcera le 26 décembre, en République tchèque.

Plus tôt dans la journée, l’équipe a appris que Barrett Hayton avait été prêté par les Coyotes de l’Arizona. Le cinquième choix au total du repêchage de 2018 a récolté un but et trois mentions d’aide en 14 matchs avec les Coyotes cette saison.

L’attaquant de 19 ans a fait partie de la formation ayant fini au sixième rang l’an dernier en Colombie-Britannique. Il avait alors récolté quatre aides en cinq rencontres.

«Il est un bon joueur et il s’améliore, a reconnu l’entraîneur-chef Dale Hunter. C’est un bon leader. C’est ce dont nous avons besoin.

«Nous avons toujours besoin de beaucoup de talent, mais avec son leadership dans le vestiaire, ça va nous être utile.»

L’ajout de Hayton survient après que les Red Wings de Detroit eurent permis à Joe Veleno de rejoindre l’équipe nationale, lundi. Veleno est aussi l’un des cinq vétérans de la dernière mouture.

Veleno devrait rejoindre ses coéquipiers en Europe, tout juste avant le coup d’envoi du tournoi.

«Lorsque les vétérans sont de retour dans la formation, ça fait une différence, a déclaré Hunter. Ils peuvent parler aux jeunes joueurs et discuter de la pression et ce que signifie ce tournoi.

«Cela n’a pas de prix.»

Hayton pourrait brouiller les cartes et s’imposer à titre de premier centre de la formation. Il ajoute également plusieurs options à l’attaque avec Veleno, Dylan Cozens et Ty Dellandrea.

La direction de l’équipe attend de voir si les Blackhawks de Chicago et les Islanders de New York donneront le feu vert à Kirby Dach et à Noah Dobson. La Presse canadienne