L'équipe féminine semi-professionnelle de soccer de Québec compte deux victoires en deux matchs.

Dynamo: des bravos et des au revoir

Des émotions confuses émanaient du vestiaire du Dynamo féminin, samedi après-midi. De la joie après la solide victoire de 3-0, mais aussi de l’inquiétude avec le départ de joueuses-clés.

De retour après deux ans d’absence, l’équipe féminine semi-professionnelle de soccer de Québec (2-0-0) compte deux victoires en deux matchs et n’a toujours pas encaissé de but.

Le sélectionneur Alfred Picariello insiste sur les qualités collectives de son groupe, qui sont évidentes. Mais les individualités ne sont vraiment pas à dédaigner. Dont en défensive, où le solide quatuor formé d’Ariane Routhier, de la capitaine Marie-Sandra Ujeneza, d’Easther Mayi Kith et de la jeune Élisabeth Tsé est blindé à l’arrière par la gardienne Marie-Joëlle Vandal.

Après avoir vaincu les Lakers de Lac-Saint-Louis (1-1-1) grâce à deux buts de Dominique Fortin (3e minute, 45e+) et un de Mireille Patry (44e), sur le terrain de la Polyvalente de L’Ancienne-Lorette, Mayi Kith a dit au revoir à ses coéquipières. Elle repart à l’Université West Virginia pour des cours d’été.

La cerbère Vandal quitte pour sa part trois semaines, et Tsé, 15 ans seulement, rejoindra bientôt l’équipe canadienne des moins de 17 ans pour le championnat continental de la CONCACAF.

«On n’a pas de souci par rapport à ça», tentait de rassurer Picariello, après ce gain tranché contre l’une des forces de la PLSQ féminine.

«On a des solutions de rechange, on s’adapte. Bien sûr, nos automatismes vont en souffrir, mais on a des filles sur le banc qui sont prêtes à prendre la relève et d’autres qui vont arriver», explique l’entraîneur.

La milieu de terrain de l’équipe canadienne senior Gabrielle Carle, qui vient de Saint-Romuald, constitue le plus gros ajout à venir.

Reste que les filles du Dynamo travaillent à «trouver une chimie entre nous», affirme Fortin, vedette offensive dans cette victoire avec un doublé. «On est toutes très engagées. Encore aujourd’hui, on a bien joué en équipe. J’ai réussi deux belles frappes, mais on a surtout été très bonnes au plan collectif», résume la joueuse originaire de Lac-Beauport, qui en est à sa première saison avec le Dynamo.

Le duo d’attaquantes Patry et Évelyne Viens a été un danger durant l’ensemble des 90 minutes de jeu. Viens a été nommée joueuse du match.

Les gars toujours sans victoire

Pendant ce temps, les gars du Dynamo (0-2-2) sont toujours à la recherche d’une première victoire cette saison. Samedi, aussi à L’Ancienne-Lorette, ils se sont inclinés 2-1 devant Mont-Royal Outremont (2-0-1).

Encore une fois, les protégés d’Edmond Foyé ont encaissé deux buts tôt dans la rencontre, aux 20e et 25e minutes, un retard de 2-0 ensuite difficile à combler.

«Pour l’instant, c’est le tarif», a illustré le coach, après le match. «On va revoir notre préparation de match. Peut-être que nos joueurs ne sont pas prêts à entrer directement dans le match.

«Ça commence à être frustrant, c’est le mot. Il faudra sérieusement réfléchir à notre gestion des émotions. Il faut modifier quelque chose», admet Foyé, disant que malgré une fiche semblable à l’an dernier au même moment, sa troupe rivalise beaucoup mieux avec les autres équipes de la PLSQ. «Nos adversaires ne nous mettent plus tant en danger, mais on joue contre nous-mêmes.»

Franck-Gérard Sany Kong Ovambe a été l’auteur du seul but pour Québec, à la 37e minute.