Le Soleil
Une victoire des Chiefs au Super Bowl permettrait à Laurent Duvernay-Tardif de mettre la main sur un premier championnat en carrière. Jamais lors de ses années scolaires avec les Pirates du Richelieu, collégiales avec le Phénix du Collège André-Grasset, ou universitaires avec la formation de l’Université McGill, il n’a gagné le tout dernier match de la saison régulière du circuit.
Une victoire des Chiefs au Super Bowl permettrait à Laurent Duvernay-Tardif de mettre la main sur un premier championnat en carrière. Jamais lors de ses années scolaires avec les Pirates du Richelieu, collégiales avec le Phénix du Collège André-Grasset, ou universitaires avec la formation de l’Université McGill, il n’a gagné le tout dernier match de la saison régulière du circuit.

Duvernay-Tardif a déjà la tête au Super Bowl

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Le nom de l’entraîneur Andy Reid, ou plutôt coach Reid comme l’appellent ses joueurs, est revenu très souvent lors de la conférence téléphonique d’une demi-heure que Laurent Duvernay-Tardif a accordé aux médias québécois mardi en fin d’après-midi. Le garde natif de Montréal et ses coéquipiers des Chiefs de Kansas City aimeraient bien donner un premier championnat du Super Bowl comme entraîneur-chef à celui qui dirige l’équipe depuis 2016.