Le voltigeur de gauche des Reds de Cincinnati, Adam Duvall, a connu une saison de 33 circuits et 103 points produits en 2016.

Duvall veut répéter ses succès de 2016

Après avoir connu une saison épatante en 2016, Adam Duvall travaille fort dans le désert de l'Arizona pour continuer dans la même voie.
«La clé est de rester concentré et de bien faire les petites choses», a dit le cogneur des Reds de Cincinnati. «Même si le travail est à refaire, il ne faut pas négliger ce qui vous a amené du succès dans le passé.»
La saison dernière, Duvall a mené Cincinnati avec 33 circuits et 103 points produits. Le voltigeur de gauche de 28 ans a pris part au Match des étoiles pour la première fois de sa carrière.
Choisi en 11e ronde en 2010 par les Giants, Duvall a fait ses débuts dans les grandes ligues en 2014, avec San Francisco. Il a notamment cogné un circuit à son tout premier match dans le baseball majeur.
Duvall a frappé pour ,192 en 28 matchs avec les Giants. En 2015, il a commencé la saison dans les ligues mineures. Il a claqué 26 circuits avec Sacramento (AAA), puis les Giants l'ont échangé aux Reds en compagnie de Keury Mella, en retour de Mike Leake.
Trois circuits en partant
Duvall évoluait maintenant près de chez lui, étant natif de Louisville. À sa première présence au bâton en rouge et blanc, il a claqué un circuit de deux points. Ses trois premiers coups sûrs avec son nouveau club ont été des coups de canon.
«Adam a des habiletés naturelles, mais il a aussi une routine très régulière qu'il respecte avec soin», a dit son coéquipier Joey Votto. «C'est le genre de choses qui peuvent se refléter dans un match. Je pense d'ailleurs que c'est sous-estimé pour un joueur, cette capacité de se préparer en vue d'un match.»
«Il est très intelligent et il n'a pas peur de se retrousser les manches», ajoute le gérant Bryan Price. «C'est dur d'être constamment très bon, mais je m'attends à ce qu'il le soit encore cette année.»
Plus de discipline à la plaque pourrait l'aider. Il a été retiré au bâton 164 fois l'an dernier, le cinquième plus haut total dans la Nationale. Il a soutiré 41 buts sur balles, une modeste récolte. Un facteur qui peut être bénéfique : il est de plus en plus familier avec son environnement.
«L'an passé a été ma première saison complète avec les Reds. J'ai appris à connaître plusieurs des gars, alors je suis vraiment plus à l'aise que la première fois où je suis entré dans le vestiaire», a confié Duvall. «C'est plaisant de connaître les gars et de reconnaître les visages qui entourent l'équipe, comme les instructeurs et le personnel de direction. Je commence à me sentir chez moi.»