Dustin Johnson a commis un seul boguey en matinée, vendredi, même si le vent et une faible pluie ont compliqué la vie des golfeurs. Il a calé un roulé de 45 pieds au septième trou, une normale 3, et a remis une carte de 67 (- 3).

Dustin Johnson seul sous la normale à l’Omnium des États-Unis

SOUTHAMPTON — Dustin Johnson a fait fi des mauvaises conditions météorologiques et il est le seul joueur à sa retrouver sous la normale à la mi-tournoi à l’Omnium des États-Unis, alors qu’il mène par quatre coups avant les rondes du week-end à Shinnecock Hills.

Johnson a commis un seul boguey en matinée, vendredi, même si le vent et une faible pluie ont compliqué la vie des golfeurs. Il a calé un roulé de 45 pieds au septième trou, une normale 3, et a remis une carte de 67 (- 3).

«Il faut jouer du très bon golf pour inscrire un bon pointage ici et j’aime les endroits où la normale représente un bon score sur chaque trou, peu importe le bâton que vous avez en main, ou à quel trou vous êtes», a mentionné Johnson.

Même si les conditions de jeu étaient idéales en après-midi, personne n’a été en mesure de le rattraper.

Ian Poulter s’est approché à un coup de Johnson avant de commettre un triple boguey à son avant-dernier trou. Il a enchaîné avec un boguey au 18e.

«Chaque trou peut être catastrophique», a simplement noté Poulter.

De son côté, Charley Hoffman se retrouvait à - 1, mais il a commis un boguey à son dernier trou.

Johnson, lui, se retrouve à - 4 après 36 trous, quatre coups devant Hoffman (69) et Scott Piercy (71).

Tommy Fleetwood et Brooks Koepka ont inscrit des scores de 66, les meilleurs depuis le début du tournoi, mais ils sont à cinq coups de la tête, à + 1. Henrik Stenson (70), Justin Rose (70) et Poulter sont aussi à + 1.

Johnson était inquiet de devoir éviter les ennuis et il s’en est bien sorti sur un parcours difficile. Il a commis son seul boguey au premier trou, quand il a joué de prudence sur une sortie de fosse de sable, craignant voir sa balle traverser le vert.

«J’ai l’impression d’avoir raté quelques coups de fer, mais j’ai été capable de sauver la normale à chaque fois, ou du moins de m’offrir une belle occasion de réussir la normale, a raconté Johnson. Même lors de mon seul boguey de la journée, j’avais l’occasion de réussir la normale.»

Johnson a récupéré deux coups par rapport à la normale sur des normales 3 grâce à un long roulé au 7e trou et à une belle approche au 11e. Installé à l’arrière du vert, il souhaitait simplement cogner son roulé avec la bonne vitesse.

«Je voulais le réussir, mais je voulais surtout m’assurer d’envoyer la balle à la bonne vitesse, a indiqué Johnson au sujet de son roulé de 45 pieds. J’ai finalement réussi un très beau roulé.»

Woods et Spieth éliminés

Les spectateurs ne pourront suivre Tiger Woods au cours du week-end, lui qui a joué une ronde de 72 et qui n’a pas respecté le seuil de qualification pour les deux dernières rondes pour une cinquième fois à ses huit derniers tournois majeurs.

«Je ne suis pas très heureux avec la manière dont j’ai joué, surtout sur les verts, a dit Woods. Je ne pense pas qu’il est possible d’être heureux quand vous êtes à plus-10.»

Jordan Spieth a aussi été éliminé quand il a conclu sa ronde avec deux bogueys consécutifs.

Les trois Canadiens en lice, Mackenzie Hughes, Adam Hadwin et l’arbitre de la LNH Garrett Rank, ont tous joué des rondes de 75 et ils ont été éliminés.