Pierre-Olivier Roy prendra la direction de Gatineau, tandis que William Dufour a été repêché au sixième rang par les Huskies de Rouyn-Noranda.

Dufour et Roy, premiers de classe de la région

SHAWINIGAN — Il se voyait sortir entre les 5e et 10e rangs de la première ronde, il avait vu juste. Repêché au sixième rang par les Huskies de Rouyn-Noranda, l’ailier droit du Séminaire Saint-François William Dufour a été le premier joueur de la région de Québec à entendre son nom à la séance de sélection de la LHJMQ.

Mais il n’a pas été le seul à marcher sur le tapis rouge de la première ronde. Quelques rangs plus tard, Pierre-Olivier Roy, des Chevaliers de Lévis, prenait la direction de Gatineau grâce au 9e choix détenu par les Olympiques.

«Il y a de très bons joueurs dans la région de Québec, c’est un honneur d’être le premier repêché. Je suis aussi content de voir Pierre-Olivier sorti en première ronde, on a joué sur le même trio au Challenge Gatorade. Je vais en profiter toute la journée et une partie de la soirée, mais après, je vais me préparer avec l’intention de faire l’équipe au camp d’entraînement», précisait l’attaquant natif de Beauport.

Dufour était classé au neuvième échelon de la liste du Centre de soutien au repêchage (CSR). Il était bien heureux d’enfiler le chandail des Huskies.

«J’ai parlé à plusieurs équipes, mais une seule à deux reprises, et ce sont les Huskies. Ils avaient été les premiers à me parler, et à mon arrivée à Shawinigan, vendredi, mon agent m’a dit qu’il voulait me rencontrer une deuxième fois. La première, c’était avec leur dépisteur chef, mais là, il y avait leur DG, son adjoint, etc. Ils voulaient en savoir plus sur ma personnalité», expliquait Dufour.

Il était fier de monter de trois ans selon la liste du CSR. À 6,2 pieds et 185 livres, il est un joueur costaud et polyvalent. Il peut se servir de son physique, mais il se décrit plus comme étant un joueur offensif. «J’ai hâte de faire ma place chez les Huskies.»

Sa sélection a justement été décidée lors de la rencontre avec la direction des Huskies, vendredi.

«Notre discussion avec lui a confirmé bien des choses. Il a un bon physique, et quand tu regardes notre alignement, on a plusieurs petits attaquants. Il possède un bon ensemble, il sait jouer, et il possède un profil pour la LNH», indiquait le DG des Huskies, Gilles Bouchard, qui a déjà joué à Beauport à l’époque des Harfangs

Roy à Gatineau

Natif de Lac-Etchemin, Pierre-Olivier Roy était ravi par sa sélection. Il se joint à l’une des plus prestigieuses organisations de la LHJMQ.

«J’avais un petit pressentiment, ma rencontre avec eux avait bien été, ils aimaient ma façon de jouer. Les Olympiques ont une équipe compétitive à chaque année, je ne sais plus à quand remonte la dernière fois qu’ils ont raté les séries. Ils ont aligné de très bons joueurs dans le passé, j’espère avoir la chance de gagner avec eux.»

Dans les gradins, ils étaient une vingtaine de la famille Roy à vivre ce moment. Il y a deux ans, le frère de Pierre-Olivier, Alexandre, avait été repêché par Cap-Breton en 9e ronde. Les deux ont joué ensemble avec les Chevaliers de Lévis, la saison dernière.

«Il m’a juste dit de ne pas me créer d’attente, de m’amuser et d’en profiter. Tout le monde était là, c’est vraiment spécial comme journée. J’étais un peu nerveux, mais je n’avais pas d’inquiétude à savoir si j’allais sortir, je me voyais entre les rangs 8 et 15», admettait le 9e choix au total.

En deuxième ronde, les Cataractes de Shawinigan ont pigé à pleine main dans le bassin des Chevaliers, réclamant à tour de rôle le centre William Veillettte et Xavier Bourgault, ainsi que le gardien Antoine Coulombe. En quatrième, pas moins de quatre joueurs des Chevaliers étaient réclamés dans ce qui aura été l’un des bons repêchages de leur histoire.

Enfin, le défenseur de Québec Antoine Crête-Belzile, qui s’alignait avec l’Armada de Blainville-Boisbriand, poursuivra sa carrière au Cap-Breton puisqu’il a été échangé en retour d’un choix de 2e ronde.

LIRE AUSSI: Le gardien Kevyn Brassard suit les traces de son frère Éric avec les Remparts