Tom Bray a amassé 384 verges par la voie des airs contre les Steelers, un record d'équipe en séries éliminatoires, et il a lancé trois passes de touché.

Duel Ryan contre Brady au Super Bowl

Tom Brady participera à un septième Super Bowl et il tentera de remporter les honneurs pour une cinquième fois. Les Patriots croiseront maintenant le fer avec les Falcons d'Atlanta, le 5 février, au NRG Stadium de Houston.
Brady revendique un dossier de 4-0 en carrière contre les Falcons. Il a complété 67 % de ses passes et il a amassé 1193 verges et neuf touchés. Il n'a été victime que d'une seule interception. La seule autre participation des Falcons au Super Bowl remonte à la campagne 1998. Ils avaient alors perdu 34-19 face aux Broncos de Denver.
La troupe de Bill Belichick a facilement défait les Steelers de Pittsburgh 36-17 en finale de l'Association Américaine pour obtenir son laissez-passer. 
Le quart des Patriots a amassé 384 verges par la voie des airs contre les Steelers, un record d'équipe en séries éliminatoires, et il a lancé trois passes de touché. Brady a complété 32 de ses 42 passes, découpant en morceaux la défensive des Steelers. Il a rejoint plusieurs receveurs, qui s'étaient d'ailleurs facilement libérés.
Après avoir été suspendu quatre matchs au début de la saison 2016, en raison de son implication dans le scandale des ballons dégonflés, Brady a mené les Patriots vers une neuvième apparition au Super Bowl, ce qu'aucune autre formation n'a établi. Bill Belichick participera lui aussi à un septième Super Bowl, ce qui s'avère un record pour un entraîneur-chef.
Chris Hogan a été l'arme de prédilection du quart des Patriots. Le receveur s'est faufilé à travers la défensive des Steelers et il a capté neuf ballons pour des gains de 180 verges et deux touchés. Son coéquipier Julian Edelman a ajouté huit réceptions pour des gains de 118 verges et un touché. Brady a pour sa part égalé le record de neuf matchs éliminatoires de trois passes de touché de Joe Montana. Il a aussi signé une 11e performance en séries de plus de 300 verges par la voie des airs, un autre record. Brady montre une fiche de 5-0 à domicile contre les Steelers.
Les Steelers ont perdu les services de leur porteur de ballon étoile Le'Veon Bell, au premier quart. Ça n'a toutefois pas empêché les hommes de Mike Tomlin de commettre plusieurs erreurs dans tous les aspects du jeu. L'équipe qui a remporté le plus de Super Bowl (6) et le plus de matchs en séries (36) n'a pas semblé en mesure d'offrir une opposition de qualité à leurs adversaires. Les Patriots ne seront pas en terrain inconnu, car en 2004, ils avaient remporté le Super Bowl à Houston en battant les Panthers de la Caroline. Il s'agissait du deuxième championnat de leur histoire.
Victoire convaincante des Falcons
Le propriétaire des Falcons, Arthur Blank, s'est laissé aller à quelques pas de danse avec ses joueurs pour célébrer cette victoire en demi-finale.
Le quart-arrière des Falcons, Matt Ryan, a accumulé 392 verges de gains et a lancé quatre passes de touché, Jones a fait fi d'une blessure à un orteil et a capté neuf passes pour 180 verges de gains et deux majeurs, propulsant les Falcons vers une écrasante victoire de 44-21 face aux Packers de Green Bay, dimanche, lors de la finale de l'Association nationale.
«Nous allons en profiter parce que nous savons à quel point il est difficile de nous rendre ici, a déclaré Ryan. Mais notre objectif ultime est encore devant nous.»
Si Ryan et la plus redoutable offensive du circuit sont capables de maintenir la cadence, les champions de l'Américaine pourraient en avoir plein les bras dans deux semaines. Les Falcons menaient 24-0 à la mi-temps face aux Packers, qui étaient peut-être l'équipe de l'heure à travers la NFL.
Les Falcons ont enfoncé un dernier clou dans le cercueil des Packers dès leur deuxième jeu à l'attaque en deuxième demie, quand Jones a démontré l'étendue de son talent. Il a foncé vers le centre du terrain et n'a pas été ralenti par la tentative du demi de coin LaDarius Gunter de le saisir lors de son changement de direction vers les lignes de touche. Jones a ensuite capté la passe de Ryan et s'est débarrassé de Gunter, qui a plongé pour essayer de le plaquer. Jones s'est détaché de Damarious Randall en lui passant la main au visage et il a atteint la zone des buts pour compléter le majeur de 73 verges. «Il est une vraie bête, a dit Ryan au sujet de Jones. Je suis chanceux de pouvoir compter sur lui depuis si longtemps. Il a été brillant aujourd'hui. Je sais qu'il n'était pas à 100 %, mais il est un guerrier.»
Lors du dernier match de l'histoire du Georgia Dome, Ryan a ravi ses partisans en coupant en pièces la tertiaire des Packers, qui était affaiblie par les blessures. Et Ryan a même inscrit un majeur au sol.
Les Packers, qui avaient gagné leurs huit matchs précédents et avaient surpris les Cowboys de Dallas la fin de semaine dernière, ont eu un avant-goût de ce qui les attendait dès la première série à l'attaque des Falcons. «Leur offensive est en feu, a déclaré Rodgers. Devant une telle équipe, vous devez connaître un bon départ. Nous n'avons pas marqué en première demie. Vous n'allez pas gagner beaucoup de matchs de cette manière.»
Ryan, qui est reconnu pour son calme, a lancé violemment le ballon contre le sol en guise de célébration et a crié très fort. Le quart avec un dossier de 1-4 en éliminatoires lors de ses huit premières saisons dans la NFL aura finalement l'occasion de participer au match le plus important de l'année.