Anthony Duclair, qui n'a pas lancé au but de la soirée (contrairement au match du 26 septembre, photo ci-haut), a eu droit à un temps de glace de 11 minutes et 12 secondes, le plus bas total de tous les joueurs des Rangers.

Duclair: un baptême de la LNH plus discret

La date du 9 octobre 2014 restera à jamais gravée dans la mémoire d'Anthony Duclair, qui a disputé son premier match officiel dans la LNH, jeudi soir au Scottrade Center de St. Louis, à l'occasion d'une victoire de 3-2 des Rangers de New York aux dépens des Blues.
Après avoir connu un camp d'entraînement étincelant qui lui a permis de se tailler un poste avec l'équipe, le joueur des Remparts de Québec se retrouvait à l'aile droite d'un troisième trio complété par Lee Stempniak et T.J. Miller. Le choix de troisième ronde (80e) en 2013 n'a pas eu le même effet qu'en calendrier préparatoire face à une opposition de grande qualité, Rick Nash (2) et Chris Kreider marquant pour les finalistes de la Coupe Stanley, le printemps dernier. À son premier match avec les Blues, Paul Stastny, le fils de Peter, a pour sa part amassé une passe et évité une blessure au genou à la suite d'un croc-en-jambe.
Les nombreuses punitions écopées par les Rangers et le pointage serré en troisième ont réduit considérablement l'utilisation de Duclair. Le joueur de 19 ans, qui n'a pas lancé au but de la soirée, a eu droit à un temps de glace de 11 minutes et 12 secondes, le plus bas total de tous les joueurs des Rangers. Ignoré en désavantage numérique, il a joué deux fois sur le jeu de puissance.
Duclair n'a pas vécu son baptême de la LNH devant ses parents, qui assisteront plutôt au match d'ouverture des Rangers, dimanche, à New York. «Je ne regarde pas trop loin devant, mais ce sera un moment spécial pour ma famille et moi», disait-il avant le match de jeudi dans une entrevue diffusée sur le site Internet des Rangers, où il se disait plus excité qu'autre chose à l'idée de jouer cette fameuse première partie. «J'ai bien dormi [la nuit précédente]. J'arrive de loin, je suis heureux que ça commence. Il s'agit d'un rêve qui se réalise, mais je sais aussi que le défi est grand», ajoutait-il.
L'entraîneur-chef Alain Vigneault avait surtout hâte de voir Duclair et les autres jeunes des Rangers à l'oeuvre contre des formations complètes de la LNH. Le retour en santé de Kevin Hayes pourrait l'inciter à modifier son alignement pour le prochain match, demain, à Columbus.