Matt Duchene (à gauche) s'amène dans la capitale nationale alors que Kyle Turris (à droite) prend le chemin de Nashville.

Duchene s’amène, Turris quitte

La rumeur d’un échange à trois équipes amenant le centre de l’Avalanche du Colorado Matt Duchene à Ottawa s’est concrétisée dimanche soir alors que les Sénateurs d’Ottawa ont refilé le centre Kyle Turris aux Predators de Nashville pour obtenir ses services.

Le DG Pierre Dorion a aussi cédé le premier choix du dernier repêchage Shane Bowers et le gardien Andrew Hammond dans l’échange, en plus d’un choix de première ronde en 2018 et un de troisième en 2019.

L’Avalanche, qui affrontera les Sénateurs vendredi et samedi prochains à Stockholm, en Suède, obtient également les espoirs Samuel Girard et Vladislav Kamenev des Predators, en plus d’un choix de deuxième ronde. 

Turris, qui est âgé de 28 ans, a signé une prolongation de contrat de six ans pour 6 millions $ par saison avec les Predators.

Duchene, qui a 26 ans, était sur le marché des transactions depuis un an et demi. Il avait quatre buts et six passes en 13 parties cette saison, et il a déjà connu une saison de 70 points (en 2013-2014) et une autre de 30 buts (2015-2016) au Colorado. L’ancien choix de première ronde, le 3e au total en 2009, a été informé de la transaction au milieu d’un match qu’il disputait contre les Islanders de New York à Brooklyn dimanche soir.

« C’est très bizarre d’être retiré d’un match, puis que mes deux premiers matches aient lieu contre mon ancienne équipe. C’est étrange, mais je m’y attendais un peu que ça se passe comme ça. La dernière année a été difficile, mais c’est une expérience d’apprentissage, je vais en sortir grandi et ça fait partie de la business. Je ne peux dire que de bonnes choses du Colorado, mon épouse est de là. C’est émotif de dire au revoir à tout ça... Mais je suis excité par le nouveau défi qui se présente à Ottawa, ils ont une équipe qui peut gagner une coupe Stanley », a déclaré Duchene lors d’un point de presse tenu à sa sortie du Barclays Center de Brooklyn, tel que rapporté par nhl.com.

Turris était avec les Sénateurs depuis sept ans, leur rendant de fiers services après son acquisition des Coyotes de Phoenix. Il était aussi fortement impliqué dans la communauté, habitant dans la capitale à l’année longue en plus de s’impliquer comme président d’honneur des Condors d’Ottawa, une équipe pour jeunes avec des besoins spéciaux, Hammond connaissait un bon début de saison avec les Senators de Belleville, de la LAH, où il empochait son plein salaire de la LNH (1,5 million $).

Ébruitée tard vendredi soir par l’informateur de TSN Darren Dreger, la rumeur avait évidemment fait jaser lors du match de samedi que les Sénateurs ont disputé aux Golden Knights de Vegas. Après le revers de 5-4 des siens, un match où Turris a récolté une passe sur le quatrième but des siens, l’entraîneur-chef Guy Boucher a dit que cette histoire n’avait pas été une distraction pour son équipe.

« Non, vous entendez des choses comme ça tout le temps. On n’en a pas parlé. Je n’ai pas entendu les joueurs en parler. Nous avons juste perdu le match, un point c’est tout », a-t-il déclaré.

Mark Stone abondait dans le même sens : « “Turrey” est un professionnel. Il vient pour travailler chaque jour et il fait sa petite affaire. Il n’y a donc pas de distraction de notre côté. On voulait juste gagner le match contre les Golden Knights », a-t-il dit.

Choix de première ronde du Colorado (troisième au total) au repêchage de 2009, Duchene est natif de Haliburton, en Ontario. Il a remporté la médaille d’or avec Équipe Canada aux Jeux olympiques de 2014) ainsi qu’à la Coupe du monde de hockey de 2016, en plus de deux championnats du monde (2015, 2016). Il a un salaire de 6 millions $ cette saison et l’an prochain, ce qui veut dire que comme Erik Karlsson, il pourra négocier une prolongation de contrat à compter du 1er juillet prochain.

Turris, acquis en retour de David Rundblad et d’un choix de deuxième ronde en décembre 2011, a récolté 275 points, dont 117 buts, en 407 parties dans l’uniforme des Sénateurs. Quant à Hammond, il s’est fait connaître lors d’un printemps magique en 2015, quand celui qui était surnommé le « Hamburglar » avait présenté une fiche de 20-1-2 avec une moyenne de 1,79 pour mener les Sénateurs à une participation aux séries improbable.

SAKIC ET POILE CONTENTS DE L'ÉCHANGE

Le DG des Sénateurs Pierre Dorion va attendre à lundi matin avant de commenter la mégatransaction qu’il a orchestrée pour obtenir Matt Duchene. Ses homologues de l’Avalanche et des Predators, Joe Sakic et David Poile, n’ont cependant pas perdu de temps à manifester leur satisfaction dimanche soir, par voie de communiqué.

«Nous pensons que cet échange nous permet d’obtenir d’excellents espoirs ainsi que des choix hâtifs au repêchage alors que nous continuons à bâtir pour l’avenir à court et long terme. Nous avons dit pendant tout ce processus que nous voulions être patients et attendre le bon échange, et cette opportunité est selon nous la meilleure pour l’organisation», a commenté Sakic.

Son club cherchait à se débarrasser du centre de 26 ans depuis près de deux ans, ce qui avait été rendu difficile par sa saison désastreuse de l’an dernier quand il a été limité à 41 points, dont 18 buts, avec un différentiel de moins-34 alors que l’Avalanche a terminé au dernier rang du classement général. En carrière, il a cependant amassé 428 points (178 buts) en 586 matches dans la LNH.

Poile, de son côté, était probablement très content de pouvoir mettre la main sur un centre de la trempe de Turris pour remplacer l’ancien Sénateur Mike Fisher, qui a pris sa retraite l’été dernier.

«Kyle est un des meilleurs centres de la Ligue nationale de hockey dans les deux sens de la patinoire, a-t-il dit. Il devrait bien cadrer dans notre vestiaire et il va améliorer notre alignement, nous donnant la profondeur qui est nécessaire pendant la saison régulière et les séries. Il est quelqu’un qui peut jouer dans toutes les situations et il va nous aider énormément aux deux bouts de la glace. Il va donner à notre personnel d’entraîneurs différentes options en ce qui a trait à la production offensive et les responsabilités défensives.»

Les Predators ont sacrifié dans l’échange le défenseur québécois de 19 ans Samuel Girard, qui a un but et deux passes en cinq parties cette saison. Originaire de Roberval, il a gagné le trophée du défenseur de l’année dans la LHJMQ la saison dernière avec les Cataractes de Shawinigan. L’attaquant de 21 ans Vladimir Kamenev jouait dans la Ligue américaine avec Milwaukee, pour sa part.

Bowers, le premier choix des Sénateurs en juin dernier, est originaire de Halifax et il a amorcé sa première saison avec l’Université de Boston en amassant quatre buts et six points en 10 matches. Ottawa a certainement refusé d’inclure dans la transaction ses meilleurs espoirs que sont les Thomas Chabot, Colin White et Logan Brown, alors qu’ils ont aussi d’autres bons espoirs comme Filip Chlapik, Christian Jaros, Andreas Englund, Alex Formenton et Drake Batherson dans leur système.