Laurent Dubreuil a terminé au sixième rang du deuxième 500m dimanche sur l’anneau de glace d’Hamar. Il a stoppé le chrono à 35,016 s, tout juste devant l’Albertain Gilmore Junior, septième.

Dubreuil le regard fixé sur les mondiaux

Dans les prochains jours, toute la concentration de Laurent Dubreuil sera axée sur le 500m des Championnats du monde par distance individuelle qui aura lieu vendredi, en Allemagne. Avec ses résultats du week-end à la Coupe du monde de Norvège, le Québécois n’aspire à rien de moins qu’au podium.

Le Lévisien a terminé au sixième rang du deuxième 500m dimanche sur l’anneau de glace d’Hamar. Il a stoppé le chrono à 35,016 s, tout juste devant l’Albertain Gilmore Junior, septième.

Le Russe Pavel Kulizhnikov a remporté la compétition pour une deuxième journée de suite. Il a devancé son compatriote Ruslan Murashov (+0,04 seconde) et le Sud-Coréen Kim Jun-ho (+0,06 seconde).

«Il m’en manquait un peu aujourd’hui. Si j’avais fait mon temps d’hier [34,812 s], j’aurais été deuxième. Je n’ai pas été capable de recréer la même course même si samedi ce n’était pas parfait. Je sors de cet événement en sachant quoi améliorer. Même avec une course moyenne, je ne suis pas si loin du podium», a dit Dubreuil.

Après une fin de semaine épuisante où son asthme a fait des siennes, le patineur de 26 ans aura quelques jours pour récupérer en vue de sa compétition la plus importante de l’année.

«Le but, c’est vraiment d’être sur le podium au 500m des mondiaux. Je suis vraiment excité pour cette compétition et je crois en mes chances de médaille! La dernière fois que je suis allé à Inzell, c’était en Coupe du monde en 2015. J’avais fini quatrième à 1 millième du podium. Si je peux être médaillé de bronze à 1 millième devant le quatrième, ça serait super!»

Laurent Dubreuil participera aussi au 1000m, épreuve sur laquelle il se concentrera une fois sa course fétiche terminée. «J’ai déjà eu des top-10 dans le passé aux mondiaux. J’ai fait mon meilleur 1000m à vie il y a trois semaines, à Calgary [Coupe Canada #2]. Donc, je sais que je peux finir près du top-5, mais aussi 15e», a-t-il ajouté.

De son côté, le Montréalais Christopher Fiola a enregistré un temps de 35,666 s, bon pour le 20e et dernier rang.

Gélinas-Beaulieu prêt pour les mondiaux

Le Sherbrookois Antoine Gélinas-Beaulieu était beaucoup plus satisfait de sa journée de compétition dimanche. Le patineur a conclu en 10e place du 1500m groupe A. Selon lui, le secret de sa réussite repose sur ses exercices de relaxation.

«Le plus gros problème avec ma course d’hier est que je voulais avoir le contrôle sur trop de points techniques en même temps. La seule chose [à laquelle] je voulais penser durant ma course était ma respiration. C’est exactement ce qui est arrivé et le reste a suivi. J’étais plus relaxe, plus en contrôle et j’ai beaucoup mieux récupéré après ma course. Je me sens prêt pour la fin de semaine prochaine!» a conclu l’auteur d’un chrono de 1 min 47,451 s.

Aux mondiaux, l’athlète de 26 ans participera à la poursuite par équipe, au 1500m et au 1000m.

«Nous visons une médaille à la poursuite. Nous avons le potentiel pour réussir. Avant Hamar, j’ai fait un voyage à Calgary juste pour patiner avec Ted-Jan [Bloemen] et Jordan [Belchos]. Pour mes distances individuelles, le but est de me concentrer sur ma respiration et les résultats vont venir!» a conclu Antoine Gélinas-Beaulieu.

Toujours au 1500m, mais dans le groupe B, la Saguenéenne Valérie Maltais a fini sixième avec un temps de 2 min 0,368 s.