Les Chiefs, qui se sont assurés d’une place en séries, profiteront d’une semaine de congé pour panser leurs blessures et pour se préparer. C’est notamment le cas du quart-arrière Patrick Mahomes, qui prendra part à son premier match éliminatoire de la NFL en carrière.

Du repos bien mérité pour les Chiefs de Kansas City

KANSAS CITY, Mo. — Les Chiefs de Kansas City ont abordé le dernier match de leur saison régulière en sachant qu’ils jouaient gros.

S’ils parvenaient à battre les Raiders d’Oakland, alors ils obtiendraient leur troisième titre de la section ouest de l’Association américaine consécutif et l’avantage du terrain pendant l’ensemble de leur parcours éliminatoire. S’ils s’inclinaient devant leurs vieux rivaux de section, alors ils risquaient de devenir une équipe repêchée et de devoir affronter les Falcons à Atlanta.

Mais le principal avantage de leur victoire acquise contre les Raiders dimanche dernier est le suivant: le premier rang de l’Américaine signifie qu’ils ont obtenu une semaine de congé supplémentaire, et ainsi une opportunité en or d’offrir du temps à leurs piliers — tels que Laurent Duvernay-Tardif — pour panser leurs blessures.

Le demi de sûreté étoile Eric Berry a de nouveau ressenti de la douleur à un talon la semaine dernière, l’empêchant d’affronter les Raiders. L’ailier espacé Sammy Watkins est demeuré à l’écart du jeu à cause d’une blessure à un pied, le demi-offensif Spencer Ware est ralenti par une blessure aux muscles ischio-jambiers, tandis que le garde à droite Duvernay-Tardif a participé à une première semaine d’entraînement depuis qu’il s’est fracturé une jambe.

Cette semaine de congé signifie qu’ils pourraient tous être prêts à temps pour le début de leur parcours éliminatoire.

«Nous devrons attendre de voir comment les choses se dérouleront au cours des prochains jours, a expliqué l’entraîneur-chef des Chiefs Andy Reid plus tôt cette semaine. Nous verrons comment ça ira, et comment les gars réagiront. Je suis certain que certains d’entre eux attendront une semaine supplémentaire, surtout après une semaine d’entraînement. Nous devrons attendre de voir comment les choses se dérouleront.»

Résilience

En dépit de l’absence de ces nombreux joueurs clés, les Chiefs ont continué de produire à un rythme ahurissant en attaque. Watkins n’a pas pris part à un match complet depuis qu’il s’est blessé au début du mois de novembre, Ware a été ralenti au cours des dernières semaines et Duvernay-Tardif est sur la liste des blessés depuis la cinquième semaine d’activités.

D’ailleurs, en l’absence de Duvernay-Tardif, les Chiefs ont dû procéder à de nombreux changements sur leur ligne de mêlée — ils ont même offert un contrat à leur ex-partant Jeff Allen dans l’espoir de limiter les dégâts. Mais ils sont tous finalement de retour en pleine forme, ce qui signifie que Duvernay-Tardif pourra prendre son temps afin de retrouver sa vitesse d’exécution.

Il a bénéficié d’une période de trois semaines après avoir quitté l’infirmerie afin d’aider les Chiefs à déterminer la date de son retour au jeu, et la rentrée de l’un des meilleurs bloqueurs de la ligue leur serait de toute évidence bénéfique.

«Il a profité de quelques semaines de repos supplémentaires. Il s’est plié aux entraînements la semaine dernière. Nous lui permettrons de poursuivre ce processus, a dit Reid. Il maîtrise certains trucs à la perfection, mais il a encore besoin d’un peu de temps pour les autres. Nous observerons attentivement sa progression.»

Tandis que les Chiefs profitent d’une semaine de congé pour retrouver la forme, ils entameront également leurs préparatifs en prévision de leur duel éliminatoire de la semaine prochaine. Ils affronteront l’équipe la moins bien classée parmi les Colts d’Indianapolis, les Ravens de Baltimore et les Chargers de Los Angeles, bien qu’ils n’aient toujours pas croisé le fer avec les Colts cette saison.

Ils ont vaincu les Ravens et partagé les honneurs de leur série contre les Chargers — chaque fois, l’équipe visiteuse est sortie vainqueure.

«J’ai toujours l’impression que nous avons une cible dans le dos, a mentionné Reid, et c’est correct. C’est ça que nous voulons. Nous avons mérité de nous retrouver dans cette position, et il est important que nous sachions comment la gérer. Je sais que nous avons beaucoup de leadership dans ce vestiaire, et qu’ils feront ce qui est approprié, tout comme notre personnel d’entraîneurs d’ailleurs.»