Drakkar

Drakkar : un retour vers la victoire plus difficile que prévu

BAIE-COMEAU — Le Drakkar a retrouvé le sentier de la victoire après deux défaites, mais contrairement à ce qu’on aurait pu croire, les Foreurs de Val-d’Or ont vendu chèrement leur peau, s’inclinant 4-3 face aux visiteurs de Baie-Comeau.

Il aura fallu un but de Nathan Légaré, son second de la rencontre, en avantage numérique en début de troisième pour départager les deux formations. Le Drakkar est ainsi parvenu à surmonter une première période plutôt laborieuse, d’où les Foreurs étaient sortis en avance 3-2.

«On avait averti les gars que les Foreurs jouaient du bon hockey par les temps qui courent, mais on a très mal démarré le match, on a triché et on n’a pas été physiques», n’a pu que constater l’entraîneur-chef Martin Bernard. «En deuxième, ça s’est replacé mais ce n’était vraiment pas parfait et en troisième, on a été un peu plus incisifs et on a trouvé un moyen de gagner ce match-là.»

Un message pour Merisier-Ortiz

Avec une bonne discussion d’après-match, le pilote dit s’être assuré que ce match se retrouve dans le bagage d’expérience de ses troupiers. «Il faut apprendre à gagner de façon constante, ça fait partie du processus. À nous de bien gérer ça et on vient d’avoir un bon debriefing là-dessus.»

Jordan Martel a également inscrit un doublé du côté du Drakkar face à Mathieu Marquis, plutôt occupé avec 43 tirs. Yan Dion, Jérémie Biakabutuka et Ivan Kozlov ont marqué les buts des Foreurs aux dépens de Kyle Jessiman, auteur de 34 arrêts. Les deux mêmes équipes complèteront ce programme double samedi soir, toujours à Val-d’Or.

Christopher Merisier-Ortiz espère sûrement être de cette dernière rencontre, lui qui a observé le duel de vendredi des gradins. «Il y avait un message à passer», a fait valoir Bernard. Le défenseur avait connu une soirée difficile jeudi à Rouyn-Noranda pour amorcer ce périple de trois matchs en autant de soirs.

Drakkar

Le gardien Mikhail Denisov vole deux points au Drakkar

BAIE-COMEAU — Le Drakkar de Baie-Comeau s’est carrément fait voler deux points par Mikhail Denisov dimanche. Le gardien de Blainville-Boisbriand a stoppé 37 tirs, conduisant l’Armada à un gain de 3-1 aux dépens du Drakkar.

Sans surprise, Denisov a récolté la première étoile de cette rencontre, dominée 38-20 par les locaux au chapitre des tirs au but. Il a fallu un lancer parfait, celui de Jordan Martel, pour le battre. Pour le reste du match, il fut impérial, comme ont pu le constater les 1920 spectateurs présents au Centre Henry-Leonard.

«Denisov, c’est le gars qui fait la différence dans ce match. Si on regarde le nombre de lancers, le nombre de chances de marquer, il faut lui lever notre chapeau», n’a pu que reconnaître l’entraîneur-chef du Drakkar, Martin Bernard. «Ça fait deux fois qu’on joue contre l’Armada et ça fait deux fois qu’on fait face à un gardien de qualité. Baie-Comeau s’était incliné 4-3 au domicile de l’Armada fin septembre. Émile Samson avait alors réalisé 34 arrêts.

L’égalité de 1-1 dans ce match a été brisée avec à peine deux minutes à faire en troisième. Joël Teasdale, qui a inscrit deux buts pour les vainqueurs, est parvenu à se rendre jusqu’à Kyle Jessiman. Ce dernier a fait l’arrêt mais Rémy Anglehart n’a pas raté sa chance sur le retour. Teasdale a complété dans un filet désert. Malgré le résultat, Bernard retire «énormément de positif» de cette rencontre, «probablement notre meilleur match de la semaine», a-t-il analysé. «Il n’y a pas eu de temps où on a été petits dans nos souliers. Ils ont bien fait ça, les gars.»

Martin Bernard philosophe

Quant au fait que son club a perdu une rencontre qu’il avait dominée, le pilote s’est fait philosophe et a rappelé que l’inverse est aussi vrai. «Pas besoin de reculer bien loin, on a juste à penser au match contre Gatineau mercredi», a-t-il fait valoir. Le Drakkar l’avait alors emporté 5-2 sur les Olympiques, avec à peine 19 lancers.

L’Armada a ouvert les hostilités à 1:48 de la première avec le but de Teasdale, qui s’y est pris à deux fois pour battre Jessiman. Son vis-à-vis Denisov a été brillant dès le départ, réalisant de beaux arrêts aux dépens de Samuel L’Italien, Gabriel Fortier et Martel au premier vingt.

Le cerbère de l’Armada a continué de jouer au mur en début de deuxième, frustrant de nouveau Martel, cette fois en échappée. Le gardien russe n’y pouvait toutefois rien sur le 4e de la saison de l’ailier droit, qui a logé le disque dans la partie supérieure à la vitesse de l’éclair, durant un avantage numérique.  

Drakkar

Le Drakkar reprend le premier rang

BAIE-COMEAU — Avant leur passage à Baie-Comeau, les Olympiques de Gatineau avaient remporté six de leurs sept sorties à l’étranger. Ils ont toutefois fait face mercredi à un Drakkar particulièrement opportuniste, qui a repris le premier rang du classement général grâce à un gain de 5-2.

Limités à moins de 20 tirs, le Drakkar a été impeccable lorsque les unités spéciales ont été déployées. Il a marqué trois fois en trois occasions avec l’avantage d’un homme et il a blanchi Gatineau durant ses six supériorités numériques. Heureusement pour lui, car ce fut moins élégant à forces égales.

«Le travail de nos unités spéciales, c’est le positif qu’on retient de ce match parce qu’on a été très ordinaires à cinq contre cinq», a reconnu Martin Bernard. «On manquait d’exécution et la rondelle n’arrivait pas aux attaquants. En fait, on était un peu dans la bouette, notre vitesse n’était pas là.»

Avec les éléments qu’il a sous la main, le pilote savait bien que les pièces en avantage numérique allaient tomber en place tôt ou tard. «Dernièrement, on a mis l’emphase sur les unités spéciales et ça porte fruit. Maintenant, on va placer notre jeu à cinq contre cinq.»

L’Italien prend les choses en main

Samuel L’Italien a pris les choses en main avec une deux buts et une passe. Son second filet lui a permis d’atteindre le plateau des 100 points en carrière dans la LHJMQ. Yaroslav Alexeyev a récolté trois mentions d’aides dans la 13e victoire du Drakkar cette saison.

L’Italien a marqué ses deux buts en première, frappant deux fois avec l’avantage d’un homme. Son premier a été inscrit au terme d’un superbe échange avec les deux Russes, Alexeyev et Ivan Chekhovich. La blessure subie par ce dernier samedi contre Chicoutimi s’est donc avérée moins sérieuse que prévue.

Même si son pourcentage d’arrêts n’est guère reluisant (14 arrêts sur 19 lancers), Tristan Bérubé a peu de choses à se reprocher dans cette rencontre. Il a toutefois mal paru sur le but de Jordan Martel (3e), en début de deuxième. Chekhovich (11e) et D’Artagnan Joly (8e) ont enchaîné avant la fin de cet engagement.

Manix Landry et Charles-Antoine Roy ont enfilé les buts des Olympiques aux dépens de Kyle Jessiman, solide en cette soirée d’Halloween avec 29 arrêts. La tenue de son cerbère est d’ailleurs l’autre point positif retenu par Bernard dans cette rencontre. «Kyle a été bon, il a bien fait pour calmer le jeu.»

Drakkar

Écrasante victoire du Drakkar face aux Saguenéens

BAIE-COMEAU – Pour une quatrième fois en autant de matchs jusqu’ici cette saison, le Drakkar de Baie-Comeau a disposé des Saguenéens de Chicoutimi. Samedi au Centre Henry-Leonard, les vikings de la Côte-Nord l’ont emporté 4-1, dominant largement les visiteurs 38-15 au chapitre des tirs au but et signant un septième gain en huit parties à la maison.

Les unités spéciales ont eu leur large mot à dire dans le résultat de cette rencontre, aucun but n’étant inscrit à cinq contre cinq. Deuxième dans la ligue avec 30,4 % d’efficacité avant la rencontre, le jeu de puissance des Sags a été limité à un but en cinq tentatives, celui de Jérémy Fortin, qui portait le pointage 3-1 à mi-chemin au dernier tiers.

Quant au jeu à court d’un homme des visiteurs, il était au quatrième rang, mais il a cédé à quatre reprises en neuf occasions. Quinzième dans le circuit Courteau avant le match, le jeu de puissance du Drakkar a donc repris des couleurs.

 « Depuis un certain temps, on bougeait bien la rondelle en avantage numérique, c’est juste qu’on n’était pas capable de capitaliser », a déclaré Martin Bernard. « Ce n’était qu’une question avant que ça débloque. Il fallait bouger la rondelle plus vite. » Trois des quatre buts de Drakkar samedi ont été marqués à l’aide de tirs sur réception.

 Ce qui a aussi retenu l’attention dans cette rencontre, c’est la blessure subie par Ivan Chekhovich en milieu de troisième, frappé par le genou de Michaël Pellerin. Sur le coup, les officiels n’avaient donné qu’une mineure au défenseur des Sags, mais la colère du pilote du Drakkar derrière son banc a contribué à finalement donner une majeure et une expulsion à Pellerin.

 Un peu plus tard, c’est Zachary Lavigne qui a frappé Justin Blanchette derrière son but. « Il y a eu quelques gestes douteux, mais les gars sont demeurés concentrés et ils n’ont pas embarqué là-dedans. Peut-être que les Sags voulaient passer des messages, mais je regarde nos gars et ils sont durs à intimider », a ajouté l’entraîneur-chef, qui au passage levait son chapeau aux officiels d’avoir renversé leur décision dans le cas de Pellerin

 Les visiteurs ont connu un premier vingt difficile, ne prenant que trois tirs au filet et accordant quatre avantages numériques au Drakkar. Chekhovich (10e) a lancé les hostilités d’un tir sur réception. Samuel L’Italien (5e), qui a aussi récolté trois mentions d’assistance dans ce duel, a ensuite reçu une rondelle libre à la suite d’un tir de Nathan Légaré pour doubler la mise, à 16:25.

 Les choses ne se sont guère améliorées pour les Sags en deuxième. Ils auraient pu réduire l’écart lorsque Lavigne s’est échappé durant un désavantage numérique des siens. Il a totalement déjoué Blanchette mais, en déséquilibre, il n’a jamais pu lancer dans la cage abandonnée.

 Le Drakkar a fait payer ce manque d’opportunisme, encore une fois avec un homme en plus sur la glace. Cette fois, c’est Gabriel Fortier qui a frappé avec son 8e de la saison. Sur la séquence, L’Italien a clairement remporté la mise au jeu. Légaré (10e), en fin de troisième, a cloué le cercueil de l’adversaire durant la pénalité majeure de Pellerin.

 NOTES : Plusieurs absents du côté des Saguenéens, dont le premier choix au dernier repêchage, Hendrix Lapierre, blessé. Pour le Drakkar, Bernard avait laissé de côté Logan Camp, Dylan L’Italien et Brendan St-Louis…L’état de santé de Chekhovich était toujours sous évaluation au moment d’écrire ces lignes…Les Nord-Côtiers recevront les Olympiques de Gatineau mercredi.