Le principal artisan de la victoire du Drakkar est sans contredit le gardien Antoine Samuel, auteur de 34 arrêts, dont 17 en troisième période.

Voyage difficile pour le Drakkar

Le Drakkar de Baie-Comeau a subi un second échec consécutif dans ce voyage de trois matchs en trois jours dans les Maritimes, s'inclinant 4-1 devant le Titan d'Acadie-Bathurst.
Il restait un peu plus de 10 minutes à faire dans cette rencontre et le pointage était toujours de 1-1. Brillant devant la cage des siens (40 arrêts), Antoine Samuel a permis à ses jeunes coéquipiers d'espérer repartir de Bathurst avec au moins un point, mais Cole Rafuse a rompu l'égalité à 9:50 de la troisième, profitant d'un des rares retours accordés par le cerbère du Drakkar.
«On a manqué d'opportunisme, on méritait un meilleur sort. On apprend à la dure, a souligné l'entraîneur-chef Martin Bernard. Ça s'est encore joué sur des détails. Sur le deuxième but, c'est un revirement qui nous fait mal et sur le troisième, Antoine [Girard] est bien avec son gars, mais du mauvais côté. Quant à [Antoine] Samuel, il nous a vraiment tenu dans le match en première, et on a mieux joué en deuxième et en troisième.»
Le pilote s'est aussi dit « agréablement surpris» de la condition physique de ses hommes. «Je pensais bien qu'on serait peut-être un peu fatigués, mais les gars ont réussi à garder le rythme jusqu'à la fin», a-t-il ajouté.
Départ en lion
Le Titan a entrepris le premier vingt en lion, prenant 18 tirs sur la cage adverse. Ses coéquipiers l'ont récompensé dans la dernière minute avec le premier de Noah Corson dans l'uniforme du Drakkar. Baie-Comeau pensait bien rentrer au vestiaire avec cette priorité, mais un revirement sur une sortie de zone amorcée par Matteo Pietroniro a conduit au 30e de la saison de Christophe Boivin à 19:17, soit seulement 15 secondes après le filet de Corson.
Le Drakkar s'est montré moins généreux en termes de tirs en deuxième période et il s'est montré un peu plus menaçant autour de Pickard, particulièrement lors des deux dernières minutes de l'engagement. Avec un peu de chance, les hommes de Bernard auraient même pu prendre les devants.
Gabriel Fortier aurait aussi pu lancer les siens en avant sur une échappée en troisième, mais il a été stoppé par Pickard. Quoi qu'il en soit, le premier choix du Drakkar au dernier repêchage n'a pas l'air d'un joueur qui a raté son premier camp d'entraînement junior et 40 rencontres. «Des échappées comme ça, il n'en manquera pas souvent dans les prochaines années», a lancé Bernard.
Antoine Morand a inscrit le but d'assurance pour le Titan en troisième, trois minutes après le but gagnant de Rafuse. Jordan Maher a complété dans un filet désert.