«Ça s'est joué en première, c'est carrément ça», a convenu l'entraîneur-chef du Drakkar, Martin Bernard.

Victoriaville 4/Baie-Comeau 2: faux départ fatal

Le Drakkar de Baie-Comeau a récemment pris la bonne habitude de ne jamais abandonner. Cela lui a été utile, mercredi soir, mais pas suffisant pour lui permettre de se remettre d'un faux départ, lequel a aidé les Tigres de Victoriaville à signer un gain de 4-2.
Le Drakkar a mis un peu de temps à démarrer cette rencontre, laissant les hôtes s'installer à leur guise. Ces derniers se sont ainsi forgé une priorité de trois buts après 40 minutes de jeu, forçant les Nord-Côtiers à jouer du hockey de rattrapage. En troisième, Baie-Comeau a réduit l'écart à un seul but, mais les visiteurs ont finalement manqué de ressources.
«Ça s'est joué en première, c'est carrément ça», a convenu l'entraîneur-chef du Drakkar, Martin Bernard. «On a vu la différence entre une jeune équipe et une équipe de vétérans, qui a déjà vécu un retour de la pause des Fêtes. On a joué une période dans la «bouette», tout croche. Mais plus le match avançait et mieux on jouait, a ajouté le pilote. Ça fait justement partie de l'identité qu'on veut implanter et c'est le positif qu'il faut retenir de ce match. Je me répète, mais l'important est de se concentrer sur le processus, pas sur le résultat.»
Dès le début de la troisième période, Édouard St-Laurent a cassé la glace pour le Drakkar et placé les Tigres sur les talons pendant quelques minutes. À 13:20, Vincent Deslauriers a réduit l'écart à un seul but en contournant aisément Jérémie Beaudin avant de battre James Povall d'un beau tir du côté du bâton. Mais deux minutes plus tard, Alexandre Goulet a tiré les marrons du feu pour les félins avec le filet d'assurance.
Les Tigres avaient pris les devants dès la troisième minute de jeu avec le premier but de la saison de Nicolas Latulippe. Le défenseur n'est pas reconnu pour ses habiletés offensives, car il s'agissait pour lui d'un quatrième but en 206 matchs dans la LHJMQ. Maxime Comtois a ajouté un second filet dans la dernière minute de l'engagement, un tir à ras la glace qui a trompé la vigilance d'Antoine Samuel.
Pénalités douteuses
Les pénalités ont également sapé le rythme du Drakkar en première. Sur ce point, Martin Bernard accordait l'absolution à ses troupiers. «Il y a des pénalités qui me semblaient tirées par les cheveux, et il y en a eu des deux côtés», a-t-il souligné.
Les troupiers de Bernard ont mieux fait en période médiane, mais ils n'ont pu tromper la vigilance de Povall. Victoriaville a plutôt ajouté à son avance par l'entremise de Lucas Thierus, qui en était à son premier match avec les Tigres depuis qu'ils en ont fait l'acquisition des Remparts de Québec, il y a un mois.
NOTES : Deux Antoine, Girard pour le Drakkar et Lessard pour les Tigres, ont jeté les gants en milieu de deuxième. L'Antoine du Drakkar a eu le meilleur dans ce combat où de solides coups ont été portés... Les Tigres ont eu le dessus 29-25 au chapitre des lancers... Les deux mêmes formations se retrouveront samedi à Baie-Comeau. D'ici là, le Drakkar recevra l'Océanic de Rimouski, vendredi.