Martin Bernard n'a pas hésité à blâmer son gardien, Justin Blanchette, qui a cédé 6 fois sur 21 lancers, mardi soir.

Une remontée en troisième ne suffit pas au Drakkar

BAIE-COMEAU — Après s’être fait submerger en tirant de l’arrière par cinq buts, le Drakkar de Baie-Comeau a bien cru qu’il réussirait à sortir la tête hors de l’eau, mais les hommes de Martin Bernard ont finalement manqué de temps, s’inclinant 7-4 devant les Tigres à Victoriaville, mardi.

En portant le pointage 6-1 en début de troisième par l’entremise de Vincent Lanoue, les Tigres croyaient bien que les visiteurs étaient morts et enterrés, mais ces derniers ont plutôt répliqué avec trois buts avec encore six minutes à faire à la troisième. Jimmy Huntington, avec son second de la soirée, a toutefois tiré les marrons du feu en marquant dans un filet désert.

Malgré ce total élevé de buts, Victoriaville a été limité à 22 lancers, dont seulement neuf ont été considérés comme dangereux. Le problème, c’est que six d’entre eux ont trouvé refuge derrière Justin Blanchette, qui devra trouver le moyen de stopper les rondelles et de rester concentré.

«Oui, il devra trouver le moyen d’arrêter des rondelles et aussi d’arrêter de jouer au tough avec l’adversaire», a lancé l’entraîneur-chef, qui n’a vraiment pas apprécié que le gardien, appuyé au banc des siens durant une bagarre entre Yan Aucoin et Mathieu Charlebois, agrippe Félix Lauzon, qui se rendait à son banc sans chercher noise à personne.

«On a joué du bon hockey dans l’ensemble, on a surtout montré beaucoup de caractère en ne baissant pas les bras et en revenant en force en troisième, mais la différence s’est jouée devant le but», d’ajouter Bernard.

Les autres buts des Tigres sont revenus à leur gros trio, composé de Maxime Comtois (1-3), Vitalii Abramov (2-2) et Ivan Kosorenkov (1-1). Devant la cage des siens, Tristan Côté-Cazenave a réalisé 28 arrêts.

Édouard St-Laurent, Ivan Chekhovich, Isaiah Gallo-Demetris et Joakim Paradis ont inscrit les filets du Drakkar, qui rendra visite à l’Armada de Blainville-Boisbriand, mercredi soir.