Antoine Samuel a cédé à sept reprises sur 39 tirs des Olympiques.

Samuel stoppe à 12 la série noire du Drakkar

La séquence de 12 revers consécutifs du Drakkar est maintenant chose du passé. Les hommes de Steve Ahern ont arraché jeudi un gain de 3-2, en fusillade, face au Titan d'Acadie-Bathurst.
Tirant de l'arrière 2-1 après 40 minutes, les locaux ont réussi à créer l'égalité grâce à Anthony Beauchamp, auteur d'un second but à ses trois dernières sorties. Le Drakkar a pu rester dans le match grâce à la superbe performance d'Antoine Samuel, auteur de 37 arrêts, plus 7 autres en tirs de barrage.
Vincent Lavoie a joué aux héros en marquant le but qui procurait cette neuvième victoire cette saison aux siens. Il était le 16e tireur de cette fusillade.
«Les gars sont contents de cette victoire, ils ont travaillé pour», a déclaré le dg Steve Ahern, entraîneur-chef par intérim. Le match a été retardé de 30 minutes, car il n'y avait pas de médecin au Centre Henry-Leonard. «On n'est pas bien sortis avec le délai. Il a fallu attendre et avec un club jeune comme le nôtre, on dirait que ça a fait baisser notre intensité.»
Quatre candidats à rencontrer
Cafouillant dans sa zone durant la majeure partie du premier engagement, le Drakkar a été chanceux de ne concéder qu'un seul but, celui de Jordan Maher, dont le tir bas est parvenu à se frayer un passage sous Samuel. «On a eu des problèmes à sortir la rondelle de notre zone en première», a reconnu Ahern, mais Antoine a démontré du caractère. Il s'affirme comme un leader et si c'était possible de le faire, ce serait notre capitaine. Il m'avait d'ailleurs dit avant le match qu'on allait gagner.»
En deuxième, chaque club a marqué durant la même pénalité. Fabrizio Ricci (16e) a d'abord créé l'égalité, en désavantage numérique, lorsqu'il a battu de vitesse Garrett Johnston sur une rondelle libre avant de tromper Reilly Pickard entre les jambes. Une minute plus tard, Christophe Boivin a relancé les siens en avant.
Le Drakkar jouera à Drummondville demain et à Shawinigan dimanche. Ahern profitera de cette fin de semaine pour rencontrer quatre candidats au poste d'entraîneur-chef de l'équipe, soit Martin Bernard, Judes Vallée, Martin Raymond et Mario Duhamel.