Sammy Paré a fait mal au Drakkar quand il a déjoué le gardien Alex D’Orio en deuxième période. Son but a changé le «momentum» de côté et les visiteurs en ont profité par la suite pour se sauver avec la victoire.

Rien ne va plus pour le Drakkar

BAIE-COMEAU — Avec un mois à faire au calendrier, le Drakkar connaît un sérieux passage à vide. Il a subi un troisième revers à ses quatre dernières sorties, un deuxième échec d’affilée devant les Tigres de Victoriaville, qui l’ont emporté 4-2 mercredi au Centre Henry-Leonard.

Le Drakkar n’est plus le même depuis sa défaite contre Drummondville il y a deux semaines. Son attaque a de la difficulté à trouver le fond du filet, l’intensité est loin d’être au rendez-vous, tout comme l’exécution, et Alex D’Orio n’est plus aussi solide qu’à son arrivée avec l’équipe.

«Ce n’est pas un match dont on est content. On aurait aimé ça avoir un résultat ce soir, spécialement avec la défaite de Rimouski à Val-d’Or», a lancé Martin Bernard après la rencontre, lui qui a expliqué que ses hommes deviennent rapidement nerveux.

«On a réussi à prendre les devants en deuxième, on sentait qu’un momentum était en train de se bâtir, on a eu un shift incroyable jusqu’à ce que Chris Ortiz shoote dans les pads du joueur (qu’il a ensuite fait trébucher pour une pénalité). Ça a tué le momentum. Les temps forts, il faudra mieux les gérer. Quand on va chercher le momentum, il faut le garder.»

En raison de l’absence d’Ethan Crossman, suspendu pour un match, et celle de Marc-Antoine Brouillette, Bernard a jonglé avec ses trios une bonne partie de la soirée. Il a ainsi ramené Ivan Chekhovich à Gabriel Fortier et Nathan Légaré, mais ça n’a pas relancé Chekho, éteint depuis quelques semaines. Après avoir longtemps dominé le classement des buteurs du circuit, il n’a pas touché la cible à ses 10 derniers matchs.

«Présentement, nos gros canons produisent beaucoup moins. On aura beau chercher de midi à 14 heures, il faut qu’ils produisent, que Chekhovich, Fortier et Légaré profitent de leurs chances. De l’autre côté, leur gardien a été meilleur que le nôtre et Alex le sait. Il faut qu’il fasse la différence.»

Les Tigres frappent tôt

Dès la 13e seconde du match, les visiteurs ont pris les devants lorsque Félix Paré a reçu le retour de la rampe directement sur la lame de son bâton, jetant ainsi un froid chez les 1385 courageux qui avaient bravé la neige et le vent pour assister à cette rencontre.

Yaroslav Alexeyev a ramené un peu d’espoir en début de deuxième en marquant deux fois, le premier en avantage numérique et le second à court d’un homme. Sur le premier filet du Russe, Légaré a récolté son 100e point en carrière dans la LHJMQ. Les Tigres ont cependant répliqué avec deux buts, ceux de Samy Paré et Mikhail Abramov. Ce dernier est entré sans coup férir dans la zone du Drakkar et il a eu tout son temps pour battre D’Orio D’Orio a cédé son poste à Lucas Firzpatrick en début de troisième période, question d’essayer de faire tourner le vent. Ce fut peine perdue, Félix Paré fermant les livres avec son second du match à 6:13. Le cerbère Tristan Côté-Cazenave a refusé de céder en fin de match, alors que le Drakkar jetait ses dernières énergies

NOTES: Côté-Cazenave, a vu sa séquence sans accorder de buts prendre fin après 170 minutes et 3 secondes… Le Drakkar disputera deux rencontres à domicile ce week-end. Le Titan d’Acadie-Bathurst sera en ville samedi, suivi des Remparts de Québec le lendemain.