Philippe Cadorette, qui amorçait un 18e match consécutif devant la cage du Drakkar, jeudi, n'a pas terminé la rencontre, lui qui a été retiré du match après avoir accordé quatre buts en deuxième période.

Rare défaite en trio pour le Drakkar

Pour la première fois depuis décembre 2013, le Drakkar a subi samedi un troisième revers consécutif, une défaite de 2-1 en prolongation contre les Voltigeurs, à Drummondville.
Dans ce duel où la défensive était à l'honneur (25-23 au chapitre des tirs en faveur du Drakkar), c'est le Letton Georgs Golovkovs qui a mis fin aux hostilités à la deuxième minute de la prolongation. Son tir du haut des cercles des mises en jeu a déjoué Philippe Cadorette, dont le travail était considérablement embêté par un joueur des Voltigeurs qui venait de tomber tout juste devant lui.
«Je n'ai pas encore revu le jeu, mais sur le coup, ça m'avait l'air douteux comme but. Toutefois, l'arbitre m'a dit qu'il était sûr de sa décision à 100%. À partir de là, je n'ai pas de contrôle là-dessus», a affirmé l'entraîneur-chef Marco Pietroniro. «Mais quand il est tombé, c'est sûr que le gars était sur "Cado".»
Avec un peu plus de doigté à l'offensive, le Drakkar aurait pu se sauver avec cette rencontre, a souligné le pilote. «On a eu beaucoup de chances, mais on n'a pas été opportunistes. Habituellement, notre jeu de puissance [zéro en cinq, samedi] nous donne une chance de gagner, mais ça n'a pas été le cas cette fois.»
Ça ne veut pas rentrer
Pietroniro ne croit pas que ce manque de souffle à l'attaque par les temps qui courent soit dû aux absences de Jérémy Grégoire et de Valentin Zykov. «C'est évident qu'on aimerait mieux avoir ces deux gars-là dans notre alignement, mais on a quand même bien fait sans eux jusqu'ici. C'est juste que la rondelle n'a pas voulu rentrer.»
Au terme d'une belle manoeuvre individuelle en zone ennemie durant un avantage numérique, Joey Ratelle est parvenu à tromper Cadorette pour ouvrir la marque à 8:58 du premier tiers. À peine59 secondes plus tard, le tir de Simon Chevrier (7e) à la hauteur du cercle de mise au jeu à la droite de Joe Fleschler a battu le gardien des Voltigeurs.
Malgré quatre avantages numériques en deuxième, le Drakkar n'a pu concrétiser ses chances de marquer. En fait, sa meilleure occasion de la période est survenue en désavantage numérique, mais Luca Ciampini a vu son tir stoppé par le bout du patin droit de Fleschler. Tout le monde au banc du Drakkar croyait pourtant que le vétéran avait marqué sur cette séquence.
NOTE : Nicolas Meloche était suspendu pour le match de samedi pour sa punition d'agresseur dans son combat contre Dennis Yan de Shawinigan, vendredi. Andrew Cordssen-David a pris sa place dans l'alignement... Les Voltigeurs ont touché la cible une fois en quatre supériorités numériques.