L'entraîneur-chef du Drakkar décrit Nathan Légaré (à gauche) comme un power forward, qui frappe solidement et qui s'implique, et il dit de Merisier-Ortiz qu'il est vraiment très mobile sur patins et agile avec la rondelle.

Merisier-Ortiz et Légaré à Baie-Comeau pour y rester

Les places seront dures à gagner pour être à bord du Drakkar de Baie-Comeau la saison prochaine. Avant la rencontre hors concours présentée mardi soir face aux Saguenéens de Chicoutimi, ils étaient 37 à tenter d'impressionner Martin Bernard et son personnel d'entraîneurs, en excluant Ivan Chekhovich, attendu la semaine prochaine, et D'Artagnan Joly, blessé.
Deux recrues ont toutefois déjà eu la confirmation qu'ils allaient amorcer l'année à Baie-Comeau, soit Nathan Légaré et Christopher Merisier-Ortiz, les deux sélections de première ronde de l'équipe au dernier repêchage.
«Ces deux gars-là ont très bien fait au Challenge des recrues et ils ont démontré de belles qualités», a souligné l'entraîneur-chef du Drakkar. «Légaré est un gros power forward, qui frappe solidement et qui s'implique, tandis que Merisier-Ortiz est vraiment très mobile sur patins et agile avec la rondelle. Ils ont toutes les aptitudes pour percer l'alignement.»
Le travail du gardien Xavier Bolduc a aussi plu à Bernard. Le choix de sixième tour des Nord-Côtiers en 2016 a peut-être connu des difficultés lors du match intraéquipe de lundi, mais il a été solide au Challenge des recrues, où il a disputé les trois rencontres à l'horaire. Mais si Antoine Samuel reste avec le Drakkar, la place de Bolduc n'est vraisemblablement pas sur la Côte-Nord pour l'instant, l'autre place de gardien devant revenir à Justin Blanchette.
«La prestation de Xavier est rassurante pour l'organisation. Ça démontre qu'on a de la profondeur à cette position. Et il ne faut pas oublier qu'on ne sait pas encore ce qui peut arriver avec Antoine», a mis en perspective Martin Bernard en signalant que les options peuvent être nombreuses pour un gardien de 20 ans comme Samuel, qui prendra part au camp des recrues du Canadien de Montréal.
Le sort qui attend le vétéran gardien aura également une grande influence sur les postes des joueurs de 20 ans. Selon toute vraisemblance, si Samuel demeure à Baie-Comeau, les quatre candidats restants se battront pour les deux autres places disponibles. Et Bernard refuse de mettre à l'avance des noms au-dessus des casiers, même si l'équipe a transigé la semaine dernière pour acquérir Bradley Lalonde, des Tigres de Victoriaville.
«Lalonde, c'est un gars qui a au-dessus de 200 matchs dans cette ligue. Il peut nous apporter certaines choses en défensive, comme un Mikaël Sabourin nous apporte des choses différentes», a indiqué le coach, qui assure que tous les candidats auront la chance de se faire valoir. «(Éric) Léger est arrivé dans une condition exceptionnelle et (Simon) Chevrier, on sait ce qu'il peut apporter à notre équipe.» La lutte est donc ouverte.
Défaite de 3 à 1
Quant au match hors concours, les Saguenéens l'ont emporté 3-1 dans une rencontre typique de début de camp d'entraînement, où le synchronisme n'était pas au point. Michaël Pellerin, Alexis G. Potvin et Mathew Newbury ont marqué aux dépens de Xavier Bolduc, parfois laissé à lui-même. La réplique du Drakkar est venue du Baie-Comois Félix Potvin en fin de troisième. Les deux mêmes formations se revoient mercredi, cette fois à Chicoutimi.