L'entraîneur-chef du Drakkar, Martin Bernard, n'était pas très satisfait de la tenue de ses joueurs, samedi.

Match à oublier pour le Drakkar

Une gestion catastrophique des moments importants de la rencontre et une sortie à oublier pour Justin Blanchette ont été fatales pour le Drakkar de Baie-Comeau, qui s'est incliné 8-5 devant les Voltigeurs, samedi à Drummondville.
Les hommes de Martin Bernard ont accordé un but avec 20 secondes à faire à l'engagement initial, qui portait le pointage 3-2 Voltigeurs, suivi d'un autre (chanceux) à la 11e seconde de la deuxième période. Dans cette même période, le Drakkar est parvenu à réduire l'écart à un but à deux reprises mais chaque fois, les locaux répliquaient une poignée de secondes plus tard, soit sept et huit respectivement. Pour couronner le tout, les visiteurs ont cédé de nouveau dans les derniers instants en deuxième.
«Les temps forts du match, on a très mal géré ça», n'a pu que constater le pilote du Drakkar. «Ça redonnait tout le temps le momentum à Drummond. On a aussi donné un peu trop de surnombres en prenant des risques mal calculés. Quant à Blanchette, il s'est battu avec le puck. Il faut qu'il oublie ça et qu'il mette ça derrière lui», a ajouté Bernard. 
Bobby Lynch avec trois buts - le dernier dans un filet désert - Pavel Koltygin (2-2) et Yvan Mongo (1-3) ont guidé l'attaque des Voltigeurs. Pour le Drakkar, le trio de Gabriel Fortier (1-2), Ivan Chekhovich (deux buts à son premier match de la saison) et Jordan Martel (1-3) a mené l'offensive. Antoine Girard a aussi marqué.
Blanchette n'est pas revenu en troisième, victime de sept buts sur 27 tirs. Appelé en relève, Antoine Samuel a stoppé les 10 tirs qu'il a affrontés. Le Drakkar affronte le Phoenix à Sherbrooke cet après-midi.