Le cerbère allemand Marvin Cüpper a été bombardé de toutes parts et il a dû se signaler à plusieurs reprises, gardant les visiteurs dans la rencontre jusqu'à la toute fin.

Les Cataractes bombardés de toutes parts

Le Drakkar de Baie-Comeau a eu maille à partir avec des Cataractes de Shawinigan particulièrement coriaces, samedi, devant 2884 spectateurs au Centre Henry-Leonard. Les locaux ont finalement arraché un gain de 3-1, prenant les devants 2-0 dans cette série huitième de finale.
En dirigeant l'impressionnant total de 64 lancers en direction de la cage adverse, le Drakkar a tout fait pour régler rapidement le sort des Cataractes, mais Marvin Cüpper ne l'entendait pas de cette oreille. Le cerbère allemand a été bombardé de toutes parts et il a dû se signaler à plusieurs reprises, gardant les visiteurs dans la rencontre jusqu'à la toute fin.
Moins impressionnés que la veille, les jeunes Cats ont tenté de fermer le jeu à outrance, conscients qu'ils ne devaient pas se lancer dans un festival offensif pour espérer l'emporter. En conséquence, il a fallu attendre à mi-chemin de la rencontre pour voir le premier but du match, celui d'Alexandre Ranger. L'ailier est allé dans le coin subtiliser la rondelle à Dylan Labbé avant de revenir devant le but pour battre Cüpper.
À 11:23 de la troisième, Gabriel Verpaelst a offert une courte avance aux siens, mais le but d'Alex Filiatrault, avec un peu plus de deux minutes à jouer d'un tir parfait dans le haut du filet, a rendu les spectateurs un peu plus nerveux . Finalement, Charles Hudon a tiré les marrons du feu en marquant dans un filet désert.
Veilleux: 50e victoire en séries
«Honnêtement, on a mieux joué qu'hier [vendredi] et je pense qu'on a eu la rondelle assez souvent», a affirmé Éric Veilleux, qui a récolté hier sa 50e victoire en séries en carrière. «On a été en contrôle tout le match et malgré le pointage serré, c'était important de rester concentrés sur ce qu'on avait à faire plutôt que de regarder le pointage.
«On n'a pas fait ce qu'on devait faire selon notre plan de match pour battre Cüpper, même s'il n'a pas eu la vie facile», a enchaîné l'entraîneur-chef du Drakkar, qui compte bien remédier à la situation mardi. «Malgré le pointage, je pense que le match d'hier [vendredi] était plus serré qu'aujourd'hui [samedi].»
L'entraîneur des perdants, Martin Bernard, a tiré du positif de ce second revers des siens dans cet affrontement huitième de finale. «On a été beaucoup plus combatifs que la veille. De match en match, c'est important d'être meilleur que le match d'avant», a déclaré le pilote des Cataractes. «Je suis satisfait de la façon dont les gars ont réagi. On a été dans le coup jusqu'à la toute fin. Quant au chiffre des lancers, ce n'est pas quelque chose qui nous préoccupe.»
NOTES: Les Cats ont été incapables de toucher la cible lors de leurs trois supériorités numériques alors que le Drakkar est 1 en 6...Le Drakkar n'a pas perdu un match en première ronde éliminatoire depuis 2009 contre Québec. Le Drakkar n'était pas des séries en 2010 ni en 2011 et lors des deux années suivantes, il a balayé son affrontement de premier tour...Drakkar et Cataractes se reverront mardi soir, au Centre Gervais Auto de Shawinigan.