Éric Veilleux, entraîneur-chef du Drakkar, a parlé d'un match «assez serré comme une game de séries».

Le Drakkar vole la victoire

Un but d'Alexis Vanier avec 4,2 secondes à faire à la rencontre a permis au Drakkar de Baie-Comeau de signer samedi un gain de 5-4 face aux Screaming Eagles du Cap-Breton, qui auraient mérité un meilleur sort.
Le but de Vanier, déjà son septième cette saison, a été enfilé en supériorité numérique, alors que Julien Corriveau purgeait une pénalité pour avoir rejeté la rondelle dans les gradins. Quelques secondes avant cette pénalité, à 18:10, les Eagles avaient créé l'égalité par l'entremise de Loïc Leduc.
Signe que le Drakkar n'a pas été à son meilleur, il a causé un nombre incalculable de revirements en plus de permettre 41 tirs aux visiteurs. C'était d'ailleurs la première fois de la saison que le Drakkar n'avait pas le dessus au chapitre des lancers, mais ça ne l'a pas empêché de récolter un septième gain d'affilée.
«Aujourd'hui [hier], on ne méritait pas grand-chose, honnêtement», a lancé l'entraîneur-chef Éric Veilleux. «Ce fut l'une de nos parties les plus affreuses défensivement, on n'a pas été alertes. Ce n'était vraiment pas le fun à voir. On ne l'avait juste pas.»
L'excuse de la fatigue
Le pilote a aussi refusé d'acheter l'excuse de la fatigue. «Il n'y a pas de raison d'être fatigué, on a joué à quatre trios le plus longtemps possible», a déclaré Veilleux, ajoutant plus tard que «s'il avait fallu que je garde sur le banc tous ceux qui ont commis des revirements, ça n'aurait pas été facile».
Les Screaming Eagles ont profité du mauvais début de match des locaux pour s'inscrire deux fois au pointage. Dès la 64e seconde, Raphaël Corriveau a récupéré un disque libre dans l'enclave pour ouvrir la marque. Alors que le Drakkar était embouteillé dans son territoire, Charles-Éric Légaré a doublé la mise à 7:39. Baie-Comeau a finalement répliqué cinq minutes plus tard par l'entremise de Valentin Zykov.
Le Drakkar a marqué deux fois en deuxième. Gabryel Paquin-Boudreau a d'abord créé l'égalité en sautant sur un retour que le cerbère Alex Bureau aurait dû conserver. En fin d'engagement, le Drakkar a tiré profit d'un jeu de puissance pour prendre les devants par l'entremise de Frédéric Gamelin. La longue passe de Philippe Cadorette à Denis Gorbunov sur la séquence a conduit à ce but. Kyle Farrell et Zykov ont aussi touché la cible en troisième.
NOTES : Félix Girard a écopé d'une suspension de deux matchs pour son coup à la tête d'un joueur des Sea Dogs de Saint-Jean, vendredi. Antoine Pouliot a pris sa place dans l'alignement... Le Drakkar a frappé deux fois en trois avantages numériques, Cap-Breton a été 0 en 4.