Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le gardien Samuel Hlavaj a signé le jeu blanc en stoppant 26 tirs pour le Phoenix, son premier de la campagne. Au dernier engagement, il a été sauvé à deux reprises le poteau à sa gauche, là où ont abouti des tirs de Julien Létourneau et Xavier Fortin (11).
Le gardien Samuel Hlavaj a signé le jeu blanc en stoppant 26 tirs pour le Phoenix, son premier de la campagne. Au dernier engagement, il a été sauvé à deux reprises le poteau à sa gauche, là où ont abouti des tirs de Julien Létourneau et Xavier Fortin (11).

Le Drakkar s'incline pour son retour au jeu

Steeve Paradis
Steeve Paradis
Collaboration spéciale
Article réservé aux abonnés
BAIE-COMEAU – Pour son retour à l’action en près de deux mois, dans l’environnement protégé du Centre Georges-Vézina de Saguenay, le Drakkar de Baie-Comeau est devenu la première victime du Phoenix de Sherbrooke, qui l’a emporté 2-0 pour signer sa première victoire de la saison après six défaites.

Les problèmes du Drakkar à faire bouger les cordages ne sont pas disparus avec la fin de 2020. À la décharge des Baie-Comois, ils doivent composer avec un alignement passablement modifié avec cinq nouveaux joueurs, dont quatre à l’attaque. Comme le dit l’expression populaire, le jell-o n’a pas encore eu le temps de prendre.

«Individuellement, j’ai quand même bien aimé des choses de nos nouveaux. La vitesse [d’Andrew] Belchamber avec la rondelle lui a permis d’aller chercher les espaces libres et [Justin] Sullivan, plus le match avançait, plus j’aimais ses prises de décision», a lancé l’entraîneur-chef Jean-François Grégoire, qui rappelle toutefois que l’acclimatation de tous n’est pas terminée.

Le gardien Samuel Hlavaj a signé le jeu blanc en stoppant 26 tirs pour le Phoenix, son premier de la campagne. Au dernier engagement, il a été sauvé à deux reprises le poteau à sa gauche, là où ont abouti des tirs de Julien Létourneau et Xavier Fortin. Le pilote du Drakkar a indiqué que ses troupiers n’ont pas réussi à lui compliquer la vie.


« On avait bien fini la première moitié de saison en allant au filet, mais contre un gardien de but élite de l’autre côté, on n’est pas allé chercher les deuxièmes chances. Il faudra être meilleurs là-dessus et mettre du trafic pour aller récupérer les rebonds. »
Jean-François Grégoire, entraîneur-chef du Drakkar

«Hlavaj a fait les arrêts-clés aux bons moments et nos vétérans ont fait la différence», a soutenu pour sa part l’entraîneur-chef du Phoenix, Stéphane Julien, qui a souligné la prestation de Xavier Parent, le meilleur joueur sur la glace samedi. «On est allés chercher un gros but en première, qui nous a permis de jouer avec confiance.»

Le Phoenix a été la seule formation à toucher la cible au premier vingt lorsque Parent a surpris Lucas Fitzpatrick d’un tir haut après avoir coupé dans le haut de l’enclave. En troisième, Israel Mianscum a doublé l’avance des siens après avoir pu manœuvrer près du filet de Fitz sans être inquiété. Ce dernier a affronté 31 rondelles.

Rioux transige à nouveau

Pour sa part, le directeur général Pierre Rioux a aussi été actif en ce samedi, faisant l’acquisition de Jérémy Bérubé, des Wildcats de Moncton, un défenseur de 18 ans originaire de Carleton-sur-Mer. Il a cédé en retour Ben Mercer, un joueur de la Nouvelle-Écosse repêché au 10e tour par le Drakkar en 2020, et le choix de 7e ronde de Baie-Comeau en 2023.

À l’origine, cette transaction n’était pas nécessairement dans les plans du dg du Drakkar, mais elle s’est imposée en raison des sévères mesures sanitaires en vigueur en ces temps de pandémie.

«À l’origine, on aurait voulu monter dans les bulles un jeune défenseur qui fait partie de l’organisation, pour lui donner du temps de jeu et lui montrer l’environnement de l’équipe, mais c’est tellement compliqué avec la quarantaine de 14 jours sans pratiquer et sans aller à l’école qu’on a décidé de faire cet échange», a-t-il fait valoir.

«On pense que c’est un risque calculé de notre part», a enchaîné le dg. «Bérubé était dans le line-up de Moncton en début de saison, mais il a subi une blessure. Il est toutefois rétabli à 100 %. C’est un bonhomme qui patine bien et qui bouge bien la rondelle. On va lui laisser le temps de s’acclimater.»

Bérubé devrait avoir au moins 14 jours pour s’acclimater, car comme il devra lui aussi se soumettre à une période d’isolement avant de se joindre officiellement au club. Il ne sera donc pas de la prochaine bulle du Drakkar à Rimouski, du 20 janvier au 7 février.

NOTES : Parmi les cinq nouveaux venus à bord du Drakkar, Dylan Schives porte le numéro 2. L’ex-Rempart formait samedi une paire avec Anthony Lavoie, le plus bel espoir du Drakkar à la ligne bleue…Baie-Comeau affronte dimanche les hôtes de cet environnement protégé, les Saguenéens de Chicoutimi.