L'entraîneur-chef du Drakkar, Martin Bernard, a souligné l'indiscipline de sa troupe, qui a écopé de neuf punitions face è Phoenix de Sherbrooke samedi.

Le Drakkar se saborde avec neuf pénalités

BAIE-COMEAU — Le Drakkar s’est sabordé avec les pénalités samedi, s’inclinant 4-3 devant le Phoenix de Sherbrooke en présence de la meilleure foule de la saison au Centre Henry-Leonard.

Les troupiers de Martin Bernard étaient parvenus à écouler les six premières infériorités numériques, mais la suivante, une majeure imposée au vétéran Simon Chevrier pour avoir frappé la recrue Bailey Peach à la tête d’un coup d’épaule, a permis au Phoenix de créer l’égalité en fin de deuxième. Les visiteurs ont enfilé le but de la victoire au début du troisième engagement, sur une autre pénalité qui aurait pu être évitée.

«Je n’ai pas aimé les neuf punitions. Ça fait 21 minutes de pénalité, ça. Il y a des pénalités de fatigue et il y a des pénalités qui n’ont pas rapport, comme celle de Chevrier», a lancé l’entraîneur-chef. «Il faisait une superbe job jusque-là, mais il n’avait pas affaire à aller donner cette mise en échec, ça n’avait pas rapport dans le jeu. Ils ont marqué là-dessus et ils ont marqué sur l’autre punition pas rapport», a ajouté Bernard en faisant allusion à la pénalité écopée par Nolan Gardiner.

Après avoir essuyé 49 tirs vendredi à Chicoutimi, Antoine Samuel a affronté une autre mitraille de 48 lancers. Le Drakkar concède beaucoup trop de revirements, indique Bernard. «Et ce n’est pas juste dans notre territoire, c’est partout sur la glace. On fait trop dans la dentelle. Quant au manque de punch offensif [23 lancers], on essaie le jeu à bas pourcentage de réussite plutôt que de construire nos attaques étape par étape.»

Des messages

Bernard avait aussi des messages à passer avant le match, expédiant Yan Aucoin et Ivan Chekhovich dans les gradins et clouant Bradley Lalonde au banc durant le premier engagement. «Ivan, c’était notre meilleur joueur l’année dernière et on s’attend à ce qu’il joue comme notre meilleur joueur», a affirmé le coach au sujet du Russe. Pour ce qui est d’Aucoin, Bernard souhaite qu’il s’impose physiquement dans son territoire.

Nicolas Poulin, Hugo Roy, Samuel Poulin et Yaroslav Alexeyev ont marqué les buts du Phoenix. Xavier Bouchard (1er), Nathan Légaré (2e) et Gabriel Fortier (12e) ont répliqué. Les buts de Légaré et Fortier ont été inscrits en désavantage numérique en moins de deux minutes et donnaient les devants 3-1 aux locaux.

Une bonne foule de 2549 spectateurs a assisté à cette rencontre, avec la présence d’un paquet de jeunes en ville pour le 58e Tournoi de hockey mineur de Baie-Comeau.