Avec le gain de samedi à Victoriaville, l'entraîneur-chef du Drakkar, Éric Veilleux, a atteint le plateau des 40 victoires en saison pour une quatrième campagne consécutive.

Le Drakkar se relève et mate les Tigres

Le Drakkar a su se relever d'un début de rencontre un peu malchanceux et il est parvenu à arracher une victoire de 5-4 aux Tigres en fusillade, samedi à Victoriaville. Baie-Comeau conclut donc son périple de trois matchs sur la route avec deux victoires.
Le match a été âprement disputé, à l'image des duels précédents entre les deux équipes. Les tirs au but (46-43 Victo) et les chances de marquer (22-21) ont pratiquement été les mêmes de chaque côté. Le Drakkar a légèrement eu le meilleur en troisième, ce qui lui a permis de créer l'égalité pour la troisième fois de la rencontre, par l'entremise de Denis Gorbunov.
Victoriaville a survolé la période de prolongation, notamment en raison d'un jeu de puissance, mais Philippe Cadorette a refusé de céder. En fusillade, il a été déjoué par le premier tireur, mais a stoppé les trois autres. Maxime St-Cyr a inscrit le but qui allait faire la différence aux dépens du Baie-Comois François Tremblay.
«De la façon dont on jouait, on ne méritait pas de se faire marquer deux fois en partant», a lancé Éric Veilleux, qui atteint le cap des 40 victoires en saison pour une quatrième campagne consécutive. «On mettait beaucoup de pression. On s'est présentés pour jouer et on l'a fait de façon intense, physique, pendant 60 minutes.»
Les plombiers sonnent la charge
Les plombiers ont sonné la charge chez le Drakkar en enfilant les deux premiers buts de l'équipe. Alec Jon Banville, très dangereux hier, et Nicolas Leblond, avec son deuxième de la saison, ont montré la voie. «J'ai adoré Nic Leblond, qui jouait un premier match depuis longtemps. Il a été excellent. En fait, la prestation de tout le monde a été déterminante», a ajouté l'entraîneur-chef.
Le Drakkar a déployé plus d'intensité que la veille en début de match, mais ce sont tout de même les Tigres qui ont marqué deux fois dans les sept premières minutes, des buts de Gabriel Gagné et d'Antoine Marcoux, son premier en carrière. Banville, qui s'était fait oublier derrière les défenseurs des Tigres, a toutefois répliqué moins d'une minute plus tard.
Les deux équipes ont marqué deux fois à l'engagement médian. Leblond a d'abord créé l'égalité après que le Drakkar eut longuement bourdonné en zone ennemie. Yan Pavel Laplante a remis les siens en avant dans la minute suivante. À mi-chemin, Jérémy Grégoire a de nouveau ramené les compteurs à zéro avec son 30e de la campagne, mais Angelo Miceli ne l'entendait pas ainsi et il a redonné les devants aux locaux à 13:18.
Charles Hudon a porté sa séquence de matchs consécutifs avec un point à 13 en amassant une passe sur le but de Gorbunov.