La troupe de Martin Bernard a refusé d'abandonner même s'ils affrontaient la meilleure équipe de la ligue.

Le Drakkar se défend bien mais s'incline 4-2 contre Shawinigan

Le Drakkar de Baie-Comeau affrontait tout un client mardi en accueillant les Cataractes de Shawinigan. Les locaux n'ont pas eu l'air fou, loin de là, mais ils ont néanmoins dû s'incliner par la marque de 4-2 face aux meneurs au classement général, qui atteignaient ainsi le cap des 25 victoires.
Les hommes de Claude Bouchard n'ont poussé la cadence à fond pour s'imposer. Le Drakkar s'est montré coriace, mais quelques bévues ici et là ont réglé son sort. En fin de troisième, les visiteurs ont ajouté deux filets pour mettre la rencontre hors de portée, même si les troupiers de Martin Bernard ont refusé d'abandonner.
«Contre un club comme ça, il ne faut pas faire d'erreurs. Il faut jouer un match parfait, mais je pense qu'on a donné trop de revirements», a constaté l'entraîneur-chef du Drakkar. «On a «tourné» la rondelle trop souvent, spécialement sur les lignes bleues et ça, c'est mortel.»
Avec un but et deux passes, Alexis D'Aoust a dirigé l'attaque des Cats. Ses compagnons du premier trio, Dennis Yan et Cameron Askew, ont chacun récolté un but et une mention d'aide. Jonathan Deschamps a complété pour les vainqueurs, qui ont dirigé 39 rondelles en direction d'Antoine Samuel. Jordan Martel (11e) et Shawn Element (5e) ont été les seuls à battre Mikhail Denisov, moins occupé avec 25 tirs.
«C'est leur premier trio qui nous a fait mal. Ce sont des gars qui sont dans cette ligue depuis quatre ou cinq ans, a ajouté Bernard. Au niveau de l'intensité et de l'éthique de travail, on ne peut pas reprocher grand-chose aux gars.» Ce qui a fait pencher la balance, «ce sont les erreurs d'exécution contre une équipe aguerrie», a-t-il enchaîné.
Mais au-delà de la rencontre, c'est beaucoup plus la situation d'Antoine Dufort-Plante, acquis lundi de l'Océanic de Rimouski, qui faisait jaser au Centre Henry-Leonard. Plutôt que de se présenter à Baie-Comeau pour le match de mardi, le vétéran de 20 ans a demandé un temps de réflexion, que le directeur général Steve Ahern n'a guère eu le choix d'accorder.
«J'ai parlé quatre ou cinq fois avec lui ou son père aujourd'hui (hier) et il dit qu'il veut garder ses options et réfléchir», a lancé Ahern, qui a fait valoir que les options de Dufort-Plante étaient minces, à part de se présenter à Baie-Comeau. «Aux yeux de Hockey Canada, il est sur notre liste», a poursuivi le dg en disant qu'il entend respecter le choix de sa dernière acquisition, «mais c'est chez nous qu'il jouera, pas dans le junior AAA, c'est sûr», a-t-il conclu.
Notes: Éric Léger sera absent pour le reste de la saison, lui qui a été opéré à une cheville lundi. Sa réhabilitation durera entre 10 et 12 semaines...Le match du 30 décembre contre Rimouski, reporté en raison du mauvais temps, sera repris le 26 janvier au Centre Henry-Leonard.