Antoine Samuel

Le Drakkar sans complexe à Halifax

Le Drakkar a disputé un match quasi impeccable, infligeant aux Mooseheads un premier revers en temps régulier à domicile cette saison par la marque de 3-2, jeudi à Halifax.

Les visiteurs n’ont démontré aucun complexe face aux Têtes d’orignaux. Ils ont d’ailleurs répliqué avec deux buts en moins de deux minutes après que les Mooseheads ont pris les devants en première. Baie-Comeau a aussi été solide pour protéger sa mince avance sans jouer défensif à outrance.

«On a été bons et particulièrement sur deux points. Premièrement, on a livré un bon match en défensive, on ne les a pas laissés entrer à l’intérieur», a souligné l’entraîneur-chef Martin Bernard. «Ensuite, on n’a pas paniqué en deuxième quand ils ont eu trois jeux de puissance en ligne et que le momentum a changé. Ce sont des choses avec lesquelles on a eu de la difficulté dans les derniers matchs.»

Bien placé devant Antoine Samuel (31 arrêts), Otto Somppi a habilement fait dévier le tir de Maxime Fortier pour ouvrir le pointage, en avantage numérique. Mais Ivan Chekhovich (7e), sur un revirement causé par l’échec-avant du Drakkar, a créé l’égalité, suivi d’Isaiah Gallo-Demetris (3e), qui a récupéré le retour de Yan Aucoin. En début de deuxième, Jean-Simon Bélanger (3e) a provoqué un revirement avant de battre lui-même Alexis Gravel (26 arrêts) d’un tir vif pour le but de la victoire. Benoît-Olivier Groulx a inscrit l’autre but de Halifax, à 15:25 de la deuxième.

NOTES: Les frères Fortier, Maxime pour les Mooseheads et Gabriel pour le Drakkar, se sont affrontés pour la mise en jeu initiale du match. C’est le plus jeune des deux frangins qui l’a emporté… Le Drakkar complète ce périple de trois rencontres en trois soirs dans l’Atlantique en s’arrêtant à St.-Jean vendredi pour y affronter les Sea Dogs, qui se sont inclinés 5-4 à Baie-Comeau la semaine dernière. C’est Justin Blanchette qui sera devant le filet du Drakkar.