L'entraîneur-chef du Drakkar de Baie-Comeau, Martin Bernard, n'est pas gêné de croire qu'il possède en Antoine Samuel l'un des meilleurs gardiens du circuit Courteau.

Le Drakkar prêt pour la guerre

Le Drakkar de Baie-Comeau amorcera demain la 21e saison de son histoire avec l'intention de causer des problèmes à la majorité des équipes de la LHJMQ. Déjà terre inhospitalière pour l'ennemi, le Centre Henry-Leonard pourrait devenir en 2017-2018 une forteresse encore plus difficile à prendre.
Comme à son habitude, Martin Bernard se refuse à fixer un objectif précis en termes de position au classement, mais il sait très bien que son groupe de jeunes joueurs rapide a du potentiel.
«L'important, c'est de continuer à progresser tout au long de la saison, mais on va travailler fort pour décrocher l'avantage de la glace», a fait valoir l'entraîneur-chef, qui amorcera sa seconde campagne à la barre du Drakkar. «Quant à désirer une position ou une autre, il y a trop d'impondérables pour ça dans une saison.»
Bernard ne s'en fait guère avec la fiche des siens en matchs hors-concours (deux victoires en huit sorties). Encore là, tout est dans le processus, rappelle-t-il. «La fiche présaison, je ne regarde pas ça. On a utilisé beaucoup de jeunes [dans les deux matchs] contre Chicoutimi et nos trois derniers matchs ont été contre Victoriaville, qui sera l'équipe à battre dans notre ligue. On s'est bien comportés lors du premier match à Victo, âprement disputé [défaite de 4-3].»
De courtes absences
Deux des éléments-clés de l'attaque du Drakkar, Ivan Chekhovich et D'Artagnan Joly, démarreront la campagne sur la touche, mais leur absence ne sera pas longue, a assuré le pilote. Outre ces deux morceaux, l'explosif Gabriel Fortier devrait aussi s'imposer en offensive malgré ses 17 ans. Le premier choix de l'équipe en 2016 fera en sorte que les dépisteurs professionnels devraient être souvent de passage à Baie-Comeau, cet hiver.
Le Drakkar aura une jeune défensive avec deux joueurs de 16 ans et deux autres de 17 ans, mais il y aura là aussi du talent à revendre, notamment avec Xavier Bouchard. Le fils de Gilles, entraîneur-chef des Huskies de Rouyn-Noranda, devrait également être hautement considéré au prochain repêchage de la LNH.
Devant le filet, Bernard n'est pas gêné de croire qu'il possède un des meilleurs duos de gardiens du circuit avec le vétéran Antoine Samuel et le jeune Justin Blanchette. Samuel rentre d'ailleurs du camp des recrues du Canadien de Montréal et il se dit fin prêt à connaître une grosse saison. Il aura une première occasion de le démontrer vendredi alors que l'Océanic de Rimouski s'arrête à Baie-Comeau pour lancer cette saison.