Le gardien Antoine Samuel a brillé dans la défaite du Drakkar, effectuant pas moins de 49 arrêts.

Le Drakkar prend l'eau en désavantage numérique

Les Islanders de Charlottetown n'ont pas eu la tâche facile, mais ils ont remporté le premier match de sa série huitième-de-finale, disposant du Drakkar de Baie-Comeau par le pointage de 4-2, vendredi au EastLink Centre.
Le Drakkar a pris l'eau en désavantage numérique, accordant trois buts en autant d'occasions aux Islanders en première période. Il avait pourtant été brillant dans cette phase du jeu en seconde moitié de saison, terminant deuxième dans la LHJMQ. Le match s'est joué là, car à forces égales, le Drakkar a disputé un match solide, laissant présager à l'adversaire qu'il entend se battre bec et ongles dans cette série.
«En première, on a appris c'était quoi les séries et jusqu'où on pouvait aller. On a pris quelques pénalités qui ont coûté cher, mais on a ensuite été bons à cinq contre cinq», a déclaré un Martin Bernard satisfait de cette première sortie en séries. «Mais on se doit toutefois d'être meilleur en avantage numérique [0 en 5]», a-t-il toutefois tempéré.
«Ce sera le mot d'ordre demain : profiter de nos chances avec l'avantage d'un joueur», a ajouté le pilote du Drakkar. «On n'a qu'à jouer le même genre de match à cinq contre cinq et maintenant qu'on sait c'est quoi les séries et où est la limite, on pourra aussi être un peu plus intenses.»
49 arrêts de Samuel
Officiellement auteur de 49 arrêts, Antoine Samuel a permis aux siens d'être dans le match jusqu'à la fin. Parmi ses plus beaux arrêts, soulignons celui de la jambière contre François Beauchemin en toute fin de deuxième. «Antoine, c'est un gardien en pleine possession de ses moyens», a noté Bernard.
Kameron Kielly a ouvert le pointage à 6:23 de la première, fin seul à la droite de Samuel. Adam Marsh a ensuite doublé la mise. Vincent Deslauriers a réduit l'écart d'un lancer que Mark Grametbauer aurait dû stopper, mais Daniel Sprong a redonné une priorité de deux buts aux siens avec moins de 14 secondes à faire à l'engagement.
Baie-Comeau a évité le banc de pénalités en deuxième, de sorte qu'il a été le seul à toucher la cible par l'entremise de Shawn Élement. Le trio qu'il complète avec Antoine Girard et Christopher Benoît a été le plus menaçant du Drakkar. «Ces trois gars-là sont bâtis pour les séries», a fait valoir Bernard. «Ils sont physiques, intenses et toujours dans la face de l'adversaire. Les joueurs de Charlottetown n'aiment pas ça.»
Alex Dostie a complété le pointage en troisième période.
Ahern à l'amende
Le Drakkar a écopé d'une amende de 2500 $ pour les «propos inappropriés» de son directeur général Steve Ahern à l'endroit des Islanders. Il s'en est notamment pris à son homologue Jim Hulton, aussi entraîneur-chef, incapable selon lui de diriger l'ex-Drakkar Nicolas Meloche.
Sprong et les deux gardiens de l'équipe ont aussi fait l'objet de l'attaque psychologique d'Ahern.