Le Drakkar a déjoué Lucas Fitzpatrick à six reprises, mercredi.

Le Drakkar pousse les Cataractes au bord du précipice

SHAWINIGAN — La saison des Cataractes de Shawinigan ne tient plus qu’à un fil. Ils auraient pu être en meilleure posture s’ils avaient été plus opportunistes dans la défaite de 6-2 contre le Drakkar de Baie-Comeau, mercredi à Shawinigan.

Les locaux ont dominé les 40 premières minutes de jeu, mais, pourtant, c’était 2-0 pour le Drakkar après deux périodes, résultat de quelques petits bijoux de Justin Blanchette entre ses poteaux et des buts de Samuel Dickner (4e) et de Derek Dicaire (1er).

Martin Bernard convenait que sa troupe n’avait pas été flamboyante dans la première moitié du match. «On cherchait nos jambes, et on faisait un peu de dentelle. Les intentions étaient bonnes, je le voyais, mais ça ne fonctionnait pas. On ressemblait à un vieux Chevrolet qui refuse de partir! En troisième par contre, on a trouvé notre rythme et on a vu la différence.»

À la suite de ce 11e revers d’affilée, les Cats ont toujours sept points d’écart à combler pour rattraper les Foreurs de Val-d’Or, détenteurs du 16e et dernier rang donnant accès aux séries. Une défaite en temps réglementaire ou une victoire des Foreurs, et ils seront condamnés à ranger leur équipement après le calendrier régulier. 

Bernard disait ne pas éprouver de plaisir à avoir expédié au bord du précipice le club qui l’a congédié il y a deux ans. «Il faut savoir tourner la page. C’est ce qu’on enseigne à nos joueurs! Et puis, en vérité, je trouve que Daniel [Renaud] et ses adjoints font du bon travail. Les joueurs des Cataractes étaient bien préparés pour ce match. Ce n’est pas évident ce qu’ils vivent, j’ai déjà passé par là.»

Xavier Bouchard (3e), Simon Chevrier (4e), D’Artagnan Joly (23e) et Nathan Légaré (10e) ont aussi déjoué Lucas Fitzpatrick.