Le gardien Philippe Cadorette

Le Drakkar poursuit sur sa lancée contre les Cataractes

Malgré des performances honorables, les Cataractes de Shawinigan s'étaient butés à un Drakkar de Baie-Comeau supérieur lors des deux premiers matchs de la série entre les deux clubs de la LHJMQ. Mais mardi, les hommes de Martin Bernard n'ont eux qu'à blâmer dans ce revers de 3-0, de sorte qu'ils tirent maintenant de l'arrière par la même marque dans cette série huitième de finale.
Les Cats se sont tirés dans le pied mardi en passant une partie de la soirée au cachot. Les locaux ont accordé 10 avantages numériques, une statistique qui explique largement pourquoi ils se retrouvent au bord du gouffre aujourd'hui. Si le Drakkar avait été le moindrement opportuniste, il n'y aurait pas eu de match, mais les Nord-Côtiers n'ont touché la cible qu'une seule fois avec l'avantage d'un homme, à leur première occasion.
«Souvent, un jeu de puissance qui ne marche pas est un jeu de puissance qui ne crée pas de chances de marquer, mais là, ce n'est vraiment pas le cas», a déclaré l'entraîneur-chef des vainqueurs, pas inquiet devant ce manque de résultat. «Je ne suis nullement préoccupé par ça.»
Comme le deuxième match
Les hommes d'Éric Veilleux n'ont peut-être pas concrétisé autant qu'ils l'auraient voulu, mais ils ont tout de même pris 53 lancers sur Marvin Cüpper, encore une fois magistral. Le Drakkar a aussi été impeccable en défensive, permettant à Philippe Cadorette de signer son troisième jeu blanc en carrière en séries.
«C'est pratiquement un copier-coller du match numéro deux», a ajouté le pilote du Drakkar à propos de l'allure de la rencontre. «Mais ça fait trois matchs qu'on met beaucoup de pression défensivement et qu'on joue haut pour contrer le jeu offensif de Shawinigan. Pour ce qui est du match de demain (aujourd'hui), on va garder la même approche que pour les trois premiers, mais on sait que la quatrième victoire est la plus difficile à aller chercher.» 
Un peu trop fébriles en première, les Cataractes ont écopé six pénalités. Le Drakkar a même reçu deux doubles avantages numériques et aurait donc pu régler ce match dès le départ, mais il n'a marqué qu'une seule fois, avec le deuxième des séries de Jérémy Grégoire. Poivré de 25 rondelles, Cüpper a été brillant et a gardé les siens dans la rencontre.
Le Drakkar a continué à rater plusieurs chances en deuxième, mais il a néanmoins doublé sa priorité par l'entremise du quatrième trio. Transformé depuis le début des séries, Robbie Graham a enfilé son troisième but, sur une superbe remise de Bokondji Imama. Francis Turbide a complété le pointage en fin de troisième.