D’Artagnan Joly a amassé deux passes, dimanche, face aux Screaming Eagles du Cap-Breton.

Le Drakkar opportuniste en début de match

BAIE-COMEAU — Une pétarade de quatre buts au premier engagement a conduit le Drakkar de Baie-Comeau vers un gain de 5-3 aux dépens des Screaming Eagles du Cap-Breton, dimanche après-midi au Centre Henry-Leonard.

Les locaux avaient même inscrit six buts dans cette période, mais un a été refusé en raison d’une obstruction sur le gardien et un autre a été marqué après un hors-jeu non signalé. Quant aux deux premiers filets du Drakkar, ils ont été inscrits en supériorité numérique, ce qui lui donnait les devants 2-1.

«On a été opportunistes, on en a scoré six en première. Ils n’ont pas tous compté, mais on en a mis six quand même», a lancé Martin Bernard avec le sourire. «On a joué du hockey solide encore aujourd’hui. On voulait aussi faire oublier notre contre-performance contre eux la semaine dernière (un revers de 5-2)», a-t-il ajouté.

L’entraîneur-chef du Drakkar a confié bien aimer ses combinaisons en offensive. Depuis son arrivée avec le Drakkar, Luke Kirwan évolue avec D’Artagnan Joly et Jordan Martel et les trois font bien, tout comme Gabriel Fortier, Ivan Chekhovich et Simon Chevrier. «On a des trios qui fonctionnent», a fait valoir le pilote, vantant les qualités de chacun d’entre eux. «À part peut-être en troisième, où il y a eu plus d’unités spéciales, on a été capable de faire évoluer nos quatre trios de façon régulière.»

Martel, le guide

Martel, le meilleur marqueur du Drakkar, a guidé l’offensive des vainqueurs avec trois mentions d’aide. Le Russe Chekhovich, qui commence à retrouver sa touche et sa fougue, a marqué deux fois (13e et 14e). Kirwan (14e), qui se fait de plus en plus d’amis à Baie-Comeau, Christopher Benoît (4e) et Xavier Bouchard (2e) ont aussi touché la cible aux dépens de Kyle Jessiman, qui a déjà connu de meilleures sorties (5 buts sur 29 lancers).

À l’autre bout, Tyler Hylland, Peyton Hoyt et Declan Smith sont parvenus à tromper la vigilance de Francis Leclerc, qui a stoppé 31 rondelles à son second départ consécutif avec le Drakkar.

En deuxième, Shawn Element et Leon Gawanke se sont livrés un furieux combat après que le premier soit entré en contact avec Jessiman. L’Allemand en a eu plein les bras face au fringant colosse du Drakkar.

NOTES : Rappelons que ce match devait être disputé samedi, mais les conditions météo ont forcé la Ligue à le reporter à dimanche 13 h… Les hommes de Bernard n’auront guère le temps de savourer ce gain, car ils reprendront la route dès lundi, eux qui rendront visite à Victoriaville mardi et Blainville-Boisbriand le lendemain.