La performance de Philippe Cadorette devant le filet du Drakkar lors de la première ronde explique en bonne partie pourquoi Baie-Comeau a rendez-vous avec St.John à compter de vendredi

Le Drakkar opportuniste

Le Drakkar de Baie-Comeau a fait preuve d'opportunisme hier, lorsqu'il a signé un gain de 4-3 face à l'Armada de Blainville-Boisbriand. Avec cette victoire, le Drakkar s'est rapproché à cinq points de l'Armada au sommet du circuit Courteau.
Limités à 19 lancers, les locaux sont parvenus à tromper Étienne Marcoux à quatre reprises, dont deux fois avec l'avantage d'un homme. Le capitaine Félix Girard, qui a aussi récolté deux mentions d'aide, a brisé l'égalité à 7:29 du dernier tiers, lors d'une supériorité numérique, avec son cinquième but de la campagne.
Si le Drakkar a pu arracher ce gain, qui stoppe à trois sa séquence de revers consécutifs, il doit une fière chandelle à Philippe Cadorette. Le cerbère nord-côtier a accompli quelques petits miracles sur certains des 35 tirs qu'il a affrontés. Il a été particulièrement solide à l'engagement médian pendant que ses coéquipiers étaient débordés par la vitesse de l'Armada.
«Il faut donner beaucoup de crédit à Cadorette, il a joué un excellent match», a lancé d'entrée de jeu Éric Veilleux. «On avait bien amorcé ce match jusqu'à ce qu'on commence à prendre des pénalités et on a perdu le momentum. Ce n'est pas le genre de chose à faire contre ce genre d'équipe, qui patine beaucoup. Je suis content pour les gars, mais quand je vais regarder le vidéo du match, je ne pense pas que je vais être satisfait.»
Le premier de Leblond
Dès le premier avantage numérique du match, une mauvaise pénalité de Girard, l'Armada a pris l'avantage sur le tir de Christopher Clapperton. À 12:25, le premier de Nicolas Leblond dans la LHJMQ a permis au Drakkar de créer l'égalité.
Au deuxième vingt, le Drakkar a éprouvé des difficultés dans son territoire comme en témoigne le nombre de tirs au but, 17-6 en faveur des visiteurs. Les deux formations ont toutefois touché la cible à deux reprises. Le Drakkar a d'abord pris les devants grâce à Alexandre Ranger, qui a sauté sur un retour échappé par Étienne Marcoux. Marcus Hinds et Ryan Tesink ont ensuite redonné l'avance à l'Armada jusqu'au but de Gabriel Verpaelst, qui faisait 3-3 à 17:38.
Le nouveau venu Maxime St-Cyr, acquis de Rouyn-Noranda lundi, a fait ses débuts avec le Drakkar, vendredi. Celui qui porte le 91 a évolué au centre de Gabryel Paquin-Boudreau et Jérémy Grégoire. Il a récolté une passe sur le but gagnant de Girard.
«St-Cyr a eu de bonnes séquences, mais il va falloir lui laisser un peu de temps pour s'acclimater», a indiqué Veilleux.
NOTES : Le Drakkar a marqué deux fois en trois supériorités. Le seul avantage où il n'a pas concrétisé n'a duré que six secondes. Quant à l'Armada, il a marqué une fois en cinq occasions... Le Drakkar reçoit la visite des Tigres de Victoriaville cet après-midi.