Gabriel Fortier et Nathan Légaré (photo) ont été réunis à Ethan Crossman, l’attaquant le plus constant de l’équipe dans les derniers matchs.

Le Drakkar massacre l'Armada 8 à 2

BAIE-COMEAU – Après avoir trébuché jeudi à Sherbrooke, le Drakkar de Baie-Comeau avait sur sa route l’Armada de Blainville-Boisbriand samedi soir. L’Armada s’est vite retrouvé bombardé de toutes parts, s’inclinant au final 8-2.

Il n’y avait même pas une minute d’écoulée dans cette rencontre que le Drakkar avait déjà marqué. Après 20 minutes de jeu, les hommes de Martin Bernard menaient 4-0 et la cause était entendue. Le tableau des tirs (44-22 Drakkar) peut donner une idée du genre de match qui s’est déroulé au Centre d’excellence Sports Rousseau.

 «Indépendamment de l’adversaire, ce qui m’intéressait de voir ce soir (samedi), c’était de la façon dont on allait jouer après notre mauvaise performance de jeudi et je suis satisfait du résultat et de la manière», a souligné le pilote des Nord-Côtiers après la rencontre. »On a bien exécuté et les gars ont été sur la job durant 60 minutes, ce qui était important.»

Afin de secouer une certaine torpeur dans son offensive, l’entraîneur-chef du Drakkar avait remanié ses deux premiers trios. Au lieu d’Ivan Chekhovich, Gabriel Fortier et Nathan Légaré ont été réunis à Ethan Crossman, l’attaquant le plus constant de l’équipe dans les derniers matchs. Quant à Chekho, il s’est retrouvé avec son compatriote Yaroslav Alexeyev et Samuel L’Italien.

 «J’ai aimé ce que j’ai vu de leur part. Avec son patin, Crossman a formé une ligne explosive avec Fortier et Légaré. Ça allait vite. Pour ce qui est des deux Russes, ça clique quand ils jouent ensemble et ils ont été bien complétés par L’Italien», a ajouté Bernard.

 Xavier Bouchard (5e), qui s’était bien avancé dans l’enclave, a lancé le bal dès la 57e seconde du match. L’Italien (11e), Jordan Martel (21e), qui a complètement sorti de ses patins le défenseur recrue Jasper Rannisto d’une superbe feinte, et Fortier, sur un autre revirement en zone de l’Armada, ont frappé en première aux dépens du gardien Samuel Boileau.

 À 16 :55 du second engagement, l’Armada est finalement parvenu à déjouer Lucas Fitzpatrick par l’entremise de Benjamin Corbeil, qui a converti la belle passe d’Antoine Rochon. Toutefois, à peine une minute plus tard, Keenan MacIsaac (3e) a enfilé son premier but sous les couleurs du Drakkar au terme d’une descente à trois contre un.

 Au troisième vingt, Fortier (27e), Pascal Corbeil (2e) et Légaré (38e) ont complété le pointage pour le Drakkar. Du côté de l’Armada, Benjamin Corbeil a inscrit son deuxième de la soirée. Autant Baie-Comeau (0 en 1) que Blainville-Boisbriand (0 en 4) ont été blanchis en avantage numérique.

 Un record pour Fitzpatrick

Mine de rien, Lucas Fitzpatrick continue à s’imposer devant le filet du Drakkar. Il n’affronte pas nécessairement les meilleurs clubs, mais en quatre départs dans l’uniforme du Drakkar, le gardien acquis en retour de Justin Blanchette n’a accordé que trois buts.

 Il a aussi connu une séquence de 208 minutes et 31 secondes sans allouer de buts, une performance qui se classe au troisième rang de l’histoire de la LHJMQ et qui représente évidemment un nouveau record d’équipe. Le précédent avait été établi en 2004-2005 par Michaêl Dupont, qui avait blanchi l’adversaire durant 154 minutes et 6 secondes.

 Pour ce qui est du record de la ligue, il appartient depuis février 2014 à Philippe Desrosiers de l’Océanic de Rimouski, qui a passé 243 minutes et 35 secondes devant le filet sans voir une rondelle passer derrière lui.

 NOTES : Avant la rencontre, l’organisation de l’Armada a rendu hommage à deux de ses anciens joueurs, Pascal Corbeil et Thomas Éthier, maintenant avec le Drakkar. Après une vidéo des meilleurs moments des deux hommes dans l’uniforme noir et blanc, Corbeil et Éthier ont reçu une photo grand format d’eux avec le chandail de l’Armada…Le Drakkar complètera ce périple de trois matchs en quatre jours dimanche après-midi en s’arrêtant à Victoriaville.