Les hommes de Martin Bernard demeurent invaincus à domicile jusqu’ici en 2018.

Le Drakkar invaincu à la maison en 2018

BAIE-COMEAU — Deux buts en avantage numérique en moins de 90 secondes en fin de deuxième période ont conduit le Drakkar de Baie-Comeau vers un gain de 5-3 aux dépens des Olympiques de Gatineau. Même s’ils n’ont pas livré leur meilleure prestation, les hommes de Martin Bernard demeurent ainsi invaincus à domicile jusqu’ici en 2018.

À 17:38 de l’engagement médian, Bradley Lalonde (9e) a porté le pointage 3-2 en servant son boulet de canon au gardien substitut Creed Jones, qui n’y pouvait absolument rien. Sur la pénalité suivante, le gardien a également eu peu de chance sur le tir frappé de Luke Kirwan (17e), qui enfilait son cinquième en neuf matchs à bord du Drakkar, son premier but gagnant de la saison.

«On a eu plusieurs hauts et bas», a lancé le pilote du Drakkar, qualifiant la deuxième période des siens «d’ordinaire» et d’une troisième «où on s’est mis dans le trouble par nous-mêmes», en raison notamment de mauvaises pénalités écopées par Shawn Element.

«Mais entre la moitié et la fin de la deuxième, on a pesé sur la pédale, on a provoqué des pénalités parce qu’on était à fond et l’avantage numérique est allé chercher des gros buts avec des lancers sur le filet. C’est en plein ce qu’on demande», a ajouté Bernard. 

St-Laurent lance le bal

Édouard St-Laurent (10e) avait lancé les siens en avant en première en convertissant la belle remise d’Isaiah Gallo-Demetris, lui-même alimenté par la longue passe de Joakim Paradis. Ce dernier a d’ailleurs créé l’égalité 2-2 en deuxième, d’un drôle de tir frappé bondissant qui a surpris Jones.

«C’est le genre de défenseur dont on avait besoin dans notre squad», a souligné Martin Bernard à propos de Paradis, acquis au ballottage. «Il est bon avec son bâton, il est dur à contourner, il a un bon lancer même si ce soir [dimanche], il a marqué avec un lancer coup de poing. Il nous rend de fiers services et il stabilise notre défensive.»

Entre les buts de St-Laurent et de Paradis, les 2010 spectateurs ont eu droit à deux réussites spectaculaires d’Alex Breton. À chaque fois, le défenseur des Olympiques a profité de l’espace laissé par l’adversaire pour quitter sa position et battre Francis Leclerc de deux tirs parfaits tout juste sous la barre horizontale.

À la sixième minute de la troisième, Shawn Boudrias a réduit l’écart à 4-3 et avec un peu de chance, les Olympiques auraient créé l’égalité un peu plus tard, mais Xavier Bouchard a sauvé un but en s’interposant avec son bâton pendant que Leclerc, qui avait vu un tir pas très puissant atteindre le poteau, était pris hors position sur le retour. D’Artagnan Joly (15e) a tiré les marrons du feu en marquant dans un filet désert.