L'ancien porte-couleurs de l'équipe canadienne, Pierre-Luc Dubois a aidé l'Armada à vaincre le Drakkar, dimanche, en marquant deux buts.

Le Drakkar gaspille une autre avance

Pas facile d'apprendre à jouer avec l'avance. Martin Bernard l'a dit et redit, ses jeunes devront assimiler cette facette du jeu, mais ce n'est pas encore fait. Pour un deuxième match consécutif, le Drakkar n'a pu préserver une priorité, s'inclinant 4-3 devant l'Armada de Blainville-Boisbriand.
Grâce au but du fougueux Antoine Girard, le Drakkar avait pris les devants 2-1 en fin de deuxième. En première moitié de troisième, les locaux tenaient bien leur bout, mais l'Armada a frappé deux fois en deux minutes pour prendre les devants 3-2.
Le second filet de la soirée de Pierre-Luc Dubois, dans un filet désert, s'est avéré le but de la victoire car Jean-Simon Bélanger, avec son premier point avec Baie-Comeau, a ramené l'écart à un but avec 3,1 secondes à jouer.
«On a bien compétitionné, l'Armada a une bonne équipe. Malheureusement, c'est un jeu où on doit faire un switch dans notre système et il n'a pas été fait. On se fait battre par ça», a lancé l'entraîneur-chef à propos du but de l'ex-Drakkar Tobie Paquette-Bisson, qui a fait 3-2 à 15:13.
«L'idée contre eux était de minimiser les erreurs et les revirements, a enchaîné Bernard. On en a quand même fait mais en général, être en avance 2-1 après deux périodes contre cette équipe, c'est quelque chose de bien.»
Dubois ouvre le pointage
S'exécutant sûrement devant quelques amis datant de ses quelques années passées à Baie-Comeau, Dubois a ouvert le pointage à 8:34 de l'engagement initial, étant le premier à bondir sur une rondelle libre devant Antoine Samuel. Trois minutes plus tard, Jordan Martel (12e) a égalé le pointage, durant une supériorité numérique. Alex Barré-Boulet a inscrit l'autre but de l'Armada, qui compte le même nombre de points au classement (58) que les meneurs, Rouyn-Noranda, mais qui se trouve au quatrième échelon car les deux formations sont dans la même division.