Martin Bernard est satisfait de la façon dont son équipe s'est battue lors des deux derniers matchs.

Le Drakkar frustre encore le Titan

BAIE-COMEAU — Pour la deuxième fois en huit jours, le Drakkar a disposé du Titan d’Acadie-Bathurst et de sa puissante offensive. Après un gain de 5-4 dans les Maritimes vendredi dernier, les hommes de Martin Bernard ont récidivé à leur domicile du Centre Henry-Leonard, l’emportant par la marque de 3-0.

Le pilote du Drakkar n’a pas eu à opposer de trio attitré à Mitchell Balmas, Antoine Morand et German Rubstov. C’est plutôt l’ensemble de l’équipe qui s’est dressée devant la force de frappe de l’ennemi. Et à l’autre bout, les locaux n’ont pas joué aux touristes en prenant 32 lancers, dont 10 dangereux, soit quatre tirs dangereux de plus que le Titan.

«Le Titan s’est équipé pour batailler pour les grands honneurs, mais ça fait deux matchs qu’on compétitionne bien contre eux», a lancé Bernard. «On a été physiques, on n’a pas eu de temps mort.» Pour ce qui est d’avoir neutralisé la grosse ligne du Titan sans couvreurs attitrés, «quand on joue comme ça, on est capable de jouer nos quatre trios, lance-t-il. On avait beaucoup d’énergie, on a été bons en échec avant et on était souvent les premiers sur la rondelle».

Entrée remarquée pour Leclerc

On ne peut évidemment passer sous silence la prestation de Francis Leclerc. À sa première sortie à bord du Drakkar, le gardien libéré par l’Armada de Blainville-Boisbriand s’est avantageusement fait connaître de ses nouveaux partisans en stoppant 38 rondelles pour signer son troisième jeu blanc de la campagne.

«Je suis vraiment content de la façon dont toute l’équipe a joué devant moi», a souligné le vétéran de 19 ans, qui assure être heureux de se retrouver à Baie-Comeau. «Je suis arrivé depuis deux jours et je sens déjà que je fais partie de la famille du Drakkar. Il y a un bel esprit d’équipe ici et les gars m’ont embarqué avec eux dès que j’ai mis les pieds dans le vestiaire.»

Le Drakkar a été le seul à toucher la cible au premier engagement. Sur une descente à deux contre un, D’Artagnan Joly a servi une belle passe par-dessus le bâton du défenseur à destination de Jordan Martel, qui n’a pas raté la chance d’inscrire son 25e de la saison.

Limité à cinq tirs en première, le Titan est sorti de sa torpeur en deuxième avec 17 lancers, mais Leclerc a continué à fermer la porte. Il a réservé son plus bel arrêt à Balmas, en échappée. Avec 75 secondes à faire à la période, Simon Chevrier (3e) a frappé en désavantage numérique en glissant le disque sous le gardien Joseph Murdaca en échappée pour doubler l’avance des siens.

NOTES : Joly (14e) a complété la marque dans un filet désert… Avant la rencontre, la foule de 1615 spectateurs a réservé une belle ovation au préposé à l’équipement du Drakkar, Brian St-Louis, qui a joué de nouveau cette année le même rôle auprès d’Équipe Canada durant le Championnat mondial de hockey junior… Le Drakkar reçoit les Screaming Eagles du Cap Breton samedi après-midi.