«La bad luck qui nous a coûté un but nous est restée dans la tête cinq minutes et ils en ont profité. Après, c'était fini», a déclaré l'entraîneur-chef du Drakkar, Martin Bernard, après la rencontre de samedi.

Le Drakkar entraîné à la dérive par l'attaque des Islanders

Plus ou moins expressive en lever de rideau de cette série, la meilleure offensive de la LHJMQ, celle des Islanders de Charlottetown, s'est affirmée samedi. Les insulaires ont marqué cinq fois dans les 25 premières minutes, en route vers un triomphe de 9-2 sur le Drakkar, qui rentre à Baie-Comeau en déficit 0-2 dans la série.
Cette fois, les Islanders n'ont pas eu besoin d'évoluer avec un homme en plus pour toucher la cible. Leurs sept premiers buts ont été inscrits à forces égales, sauf un, enfilé à court d'un homme. Une mauvaise sortie d'Antoine Samuel hors de sa cage a ouvert la porte aux Islanders, et la porte ne s'est jamais refermée.
«On appelle ça la gestion des temps forts, et ça vient avec l'expérience», n'a pas manqué de souligner l'entraîneur-chef Martin Bernard. «On avait un début de match incroyable, mais la bad luck qui nous a coûté un but nous est restée dans la tête cinq minutes et ils en ont profité. Après, c'était fini.»
Baie-Comeau joue des épaules
Déclassé, le Drakkar a joué des épaules en troisième, qui s'est avéré interminable. La frustration a aussi pris le dessus, de sorte que plusieurs joueurs ont terminé la rencontre bien avant le son de la sirène, chassés pour inconduite.  «On a démontré du caractère», a simplement lancé Bernard, qui dit revenir à la maison pour disputer trois matchs, pas seulement deux. «On était physiques, on complétait nos mises en échec, mais ils répliquaient avec des coups de bâton. On leur a montré qu'on ne se laisserait pas faire. [...] On sait que c'est dur de venir jouer dans notre building et on voulait que Charlottetown le sache.»
Le Drakkar a nettement mieux démarré la rencontre que la veille, utilisant sa vitesse pour rivaliser avec les locaux. Mais le but de Matthew Grouchy à 6:06 a secoué la jeune formation nord-côtière, qui a ensuite encaissé deux buts d'Alex Dostie, qui a complété son tour du chapeau en troisième.
En marquant en début de deuxième, François Beauchemin a accordé quelques instants de repos à Samuel, remplacé par Justin Blanchette. Ce dernier a cédé devant Kameron Kielly et Dillon Boucher avant de se blesser. Il a terminé la période, mais Samuel est revenu devant le filet en début de troisième pour compléter le match.
D'Artagnan Joly a enfilé le premier but du Drakkar, à 18:26 de la deuxième. Son tir haut n'a laissé aucune chance à Mark Grametbauer, qui a affronté 22 rondelles, contre 59 pour le duo Samuel-Blanchette. Ivan Chekhovich a marqué le second des visiteurs, en troisième. Keith Getson et Nicolas Meloche ont complété pour Charlottetown.
Cette série se poursuivra mardi et mercredi à Baie-Comeau. Les deux formations doivent arriver dimanche, après avoir traversé le fleuve sur le même bateau. Il devrait y avoir un peu de tension à bord.