Le gardien Philippe Cadorette

Le Drakkar en finale contre les Foreurs

L'Armada de Blainville-Boisbriand aura tiré ses cartouches jusqu'à la toute fin, mais finalement, le Drakkar de Baie-Comeau aura réussi à arracher cette demi-finale grâce à un gain de 2-1, mardi soir, dans l'ultime match. Le Drakkar a maintenant rendez-vous avec les Foreurs de Val-d'Or pour la finale pour la Coupe du Président, à laquelle il participe pour une seconde saison d'affilée.
Comme ce fut le cas tout au long de cette série, la défensive a été à l'honneur dans ce match. Brillant devant sa cage, Philippe Cadorette a de nouveau été une inspiration pour les champions du calendrier régulier, lui qui a bloqué 24 rondelles.
«À l'occasion, un gardien se doit d'élever son jeu d'un cran. Cado l'a fait et on en avait besoin», a déclaré Éric Veilleux, qui remportait un match numéro sept pour la première fois en quatre tentatives derrière un banc de la LHJMQ. «On a bien amorcé le match, les pénalités nous ont privés du momentum en deuxième et ensuite, les gars ont eu le réflexe de se défendre au lieu d'attaquer. Ce n'est pas ce qui était prévu.»
Le pilote du Drakkar a levé son chapeau à son vis-à-vis de l'Armada, une formation qui n'a jamais baissé les bras. «J'ai rarement vu ça. C'est une équipe qui travaille sans relâche. Il faut donner le crédit à Jean-François Houle. Ils sont fatigants et à la fin du match, on en avait plein le toupet. Il faut apprendre de ça.»
But controversé
«Ce fut toute une série, c'est plate de perdre comme ça, sur un but qui n'était pas bon», a pour sa part déclaré l'entraîneur-chef de l'Armada, qui croit qu'il y avait plutôt une pénalité au Drakkar sur la séquence ayant conduit au premier filet du match. «On peut regarder le jeu de n'importe quel côté, le but n'était pas bon. Nos joueurs ont tout donné. Ils nous manquaient quatre joueurs importants et malgré ça, on leur a donné toute une opposition. Je suis très fier de mes joueurs.»
Les unités spéciales du Drakkar se sont mises en évidence en première. Alexandre Ranger a d'abord ouvert la marque, en désavantage numérique, tout juste avant qu'Alec Jon Banville n'entre en contact avec Marcoux. Derrière le banc de l'Armada, Joël Bouchard a fait connaître sa façon de penser aux officiels, mais la reprise vidéo a confirmé le but.
Six minutes plus tard, Charles Hudon a doublé l'avance du Drakkar, cette fois à la faveur d'une supériorité numérique. Il s'agissait d'un huitième but en séries pour Hudon, un quatrième avec l'avantage d'un homme.
Les visiteurs ont imposé le rythme en deuxième, notamment en raison de trois jeux de puissance. Vers la fin de l'engagement, Éric Veilleux a pris son temps d'arrêt pour calmer ses hommes, mais la pause a été profitable à l'Armada, qui s'est inscrit au pointage immédiatement après par l'entremise de Frédéric Bergeron.
NOTES : Après le match, Marcus Hinds s'est écroulé sur la glace, aux prises avec des crampes et de la difficulté à respirer. Il s'est finalement relevé après plusieurs longues secondes... La finale entre le Drakkar et les Foreurs de Val-d'or, qui ont vaincu Halifax 3-2, mardi soir, s'amorcera jeudi ou vendredi au Centre Henry-Leonard.