D’Artagnan Joly a récolté deux buts et deux mentions d’aide, dimanche, face aux Foreurs de Val-d’Or.

Le Drakkar écrase les Foreurs

BAIE-COMEAU — Le Drakkar s’est payé un petit festival offensif pour souligner la fin du voyage des Foreurs de Val-d’Or, disposant de ces derniers par la marque de 7-1, dimanche. Pour les Baie-Comois, il s’agit d’un quatrième gain consécutif à domicile et un troisième d’affilée depuis que Mario Durocher seconde Martin Bernard derrière le banc.

Les leaders offensifs de l’équipe ont fait sentir leur présence dans ce gain, qui incidemment permet au Drakkar de grimper au 13e rang du classement général, devant les Wildcats de Moncton. D’Artagnan Joly, première étoile pour un deuxième match consécutif, et Ivan Chekhovich ont montré la voie avec chacun deux buts et deux mentions d’aide.

Édouard St-Laurent, Gabriel Fortier et Jordan Martel, ce dernier après avoir passé le premier vingt cloué au banc pour sa mauvaise punition de samedi, ont aussi touché la cible. De l’autre côté, seul Julien Tessier est parvenu à marquer.

«En général, les gars ont bien patiné, ils ont utilisé leur vitesse et ça a créé de la confusion dans la défensive adverse», a relevé l’entraîneur-chef. «Même St-Laurent a super bien fait pendant que Jordan purgeait sa période de réflexion», a ajouté Bernard, qui a notamment souligné la prestation de Fortier, «qui joue toujours la pédale au plancher».

Sur le plan défensif, l’équipe a aussi bien fait, sauf durant une dizaine de minutes en deuxième période. «En première, on a été bons mais en deuxième, après qu’ils (les Foreurs) aient changé de gardien (après le sixième but), on a commencé à tricher et ça nous met dans le pétrin quand on fait ça. On a ramené les gars à des objectifs précis en troisième», a indiqué le pilote.

Le Drakkar a entrepris la première période avec trois buts. Le premier du match de Chekhovich, marqué avec seulement 7,3 secondes à faire à l’engagement, portait le pointage 3-1 et donnait déjà un dur coup aux espoirs des visiteurs, privés de plusieurs bons éléments et qui jouaient un quatrième match en cinq jours.

Malgré une meilleure période à l’engagement médian, qui a nécessité quelques solides interventions du gardien Francis Leclerc (25 arrêts, dont 14 en deuxième), les Foreurs ont encaissé trois autres filets, cette fois sans réplique.