Le but gagnant a été inscrit à la suite d’une enième bévue de Xavier Bouchard, qui a bêtement perdu le disque à la ligne bleue de l’Armada.

Le Drakkar échappe son avance face à l'Armada, défaite de 5-4

BAIE-COMEAU – Le Drakkar n’a toujours réussi à coller deux gains consécutifs cette saison. Il n’a pu conserver sa priorité d’un but après 40 minutes de jeu, s’inclinant 5-4 en prolongation face à l’Armada de Blainville-Boisbriand sur sa glace du Centre Henry-Leonard, sur laquelle il n’a gagné qu’une fois jusqu’ici en 2019-2020.

Le but gagnant a été inscrit à la suite d’une enième bévue de Xavier Bouchard, qui a bêtement perdu le disque à la ligne bleue de l’Armada, procurant un deux contre un à l’adversaire. Le vétéran Antoine Demers n’allait pas rater pareille occasion.

«Le résultat, on a couru après», a lancé, plutôt en colère, l’entraîneur adjoint Jean-François Grégoire, qui était en charge derrière le banc samedi en raison de l’absence de Jon Goyens, retourné auprès de son père, malade. «Honnêtement, on est allé chercher un point qu’on ne méritait même pas. On a passé trois périodes à tricher. On a de la misère à compter des buts et on pense qu’on va scorer en trichant dans notre zone et en se sauvant 60 pieds à l’autre bout», a-t-il pesté.

«Le reste de l’overtime, c’est un reflet du match. On appelle un temps d’arrêt, on demande un jeu et on n’est pas dans la structure. On trouve même le moyen de se faire attaquer deux fois en avantage numérique», a enchaîné Grégoire. Le Drakkar a en effet bénéficié de l’avantage d’un homme en début de quatrième période, sans succès.

«Au hockey, il n’y a pas de raccourci. Tu ne feras pas de point si tu ne t’impliques pas, tu ne feras pas de point si tu triches. Et si tu triches parce que tu penses à toi, tu ne penses pas à l’équipe», de déclarer Grégoire en ajoutant que «ce ne sont pas les jeunes qui nous ont fait mal» et que les vétérans devront s’apercevoir que la confiance qu’ils reçoivent du personnel hockey de l’équipe, «c’est pas gratis».

Le Drakkar a frappé deux fois au premier engagement. Thomas Éthier (2e) a d’abord profité d’un revirement en zone adverse pour battre Olivier Adam d’un tir du poignet que ce dernier aurait dû arrêter. À peine 15 secondes plus tard, Julien Létourneau a conclu un bel échange avec ses compagnons de trio Valentin Demchenko et Brandon Frattaroli pour faire 2-0.

Dans une deuxième période plus qu’ordinaire pour les locaux, l’Armada a repris vie avec deux filets. Le défenseur Samuel Desgroseilliers s’est aventuré près de Lucas Fitzpatrick pour casser la glace pour les siens à 6:33 et en fin d’engagement, Yaroslav Likhachev s’est échappé fin seul pour créer l’égalité. Sur la séquence, Brendan St-Louis s’était inutilement fait prendre en zone ennemie.

Les deux équipes croyaient bien rentrer au vestiaire avec une égalité, mais avec moins d’une seconde à faire, Létourneau (7e) a touché la cible une fraction de seconde avant que la lumière verte ne s’allume. Il a fallu aller à la reprise vidéo. Mine de rien, Létourneau est aujourd’hui le meilleur buteur de la formation nord-côtière.

En moins de deux minutes, Blainville-Boisbriand a pris les devants en début de troisième. Luke Henman a bénéficié de la générosité de Gabriel Fortier, qui lui a donné le disque dans l’enclave, pour faire 3-3 et Simon Pinard a enchaîné en faufilant la rondelle sous Fitzpatrick pour lancer les siens en avant pour la première fois du duel.

Charles-Antoine Giguère a cependant remis les pendules à zéro à 2:23 en fonçant au filet pour récupérer un retour, comme Goyens l’a demandé si souvent depuis le début de la saison.

NOTES : C’était le match en rose ce samedi au Centre Henry-Leonard, au profit de la lutte contre le cancer…Bagarre entre Benjamin Corbeil de l’Armada et Feliks Morozov en fin de première. L’attaquant du Drakkar a été chassé du match pour avoir arraché le casque de son adversaire...Baie-Comeau reçoit dimanche les Voltigeurs de Drummondville, qui ont subi une raclée à Saguenay samedi.