Maxime St-Cyr a ouvert la marche en première période lors d'un avantage numérique. 

Le Drakkar dompte encore les Huskies

Une poussée de trois buts en deuxième période, dont deux dans la dernière minute de jeu, après un mauvais départ, a guidé le Drakkar vers une quatrième victoire consécutive, un gain de 6-1 aux dépens des Huskies de Rouyn-Noranda.
Avec une prestation de trois buts contre son ancienne équipe, Maxime St-Cyr a pris la tête du classement des buteurs du circuit. Le franc-tireur en compte maintenant 38, dont 20 en avantage numérique, un autre sommet dans la ligue. Le premier but du match de St-Cyr était son 100e en carrière dans la LHJMQ.
Trois autres vétérans, Luca Ciampini, Jérémy Grégoire (un but et deux passes chacun) et Frédéric Gamelin (0-4) ont aussi connu de bonnes soirées à l'attaque. Guillaume Beaudry a enfilé le dernier but des vainqueurs.
Le Drakkar a signé son neuvième gain d'affilée contre Rouyn-Noranda, en incluant la série quart-de-finale de la saison dernière. Les Huskies, qui seront de nouveau les visiteurs cet après-midi au Centre Henry-Leonard, n'ont pas battu le Drakkar depuis le 11 janvier 2013.
4375e tir contre Cadorette
«Ils sont sortis forts et nous, on était flats, mais on a été capables de bien s'ajuster par la suite», a déclaré l'entraîneur-chef Marco Pietroniro. «On a fait une couple d'ajustements parce que ça ne paraissait pas bien. Il faut leur donner du crédit parce qu'ils mettaient beaucoup de pression au départ mais un match dure 60 minutes, ce n'est pas pour rien.»
Plutôt endormi, le Drakkar a laissé son gardien faire le travail à peu près seul en première période. Heureusement que Philippe Cadorette était en forme, car les Huskies auraient pu se forger une bonne avance. Il ne pouvait toutefois rien sur le but de Julien Nantel. «Cado nous donne toujours une chance de gagner», a rappelé Pietroniro au sujet de son gardien, qui a reçu 30 tirs. À l'autre bout de la patinoire, Jérémy Belisle a affronté 24 rondelles.
Cadorette est maintenant celui qui a affronté le plus de tirs dans l'histoire du Drakkar. Il a reçu 4375 lancers, 15 de plus que Michaël Dupont.