Le gardien Philippe Cadorette

Le Drakkar canarde Shawinigan de 57 tirs

Malgré toute leur bonne volonté, les Cataractes de Shawinigan n'ont rien pu faire contre le rouleau compresseur du Drakkar de Baie-Comeau. Les meneurs du classement général dans la LHJMQ sont repartis mercredi du Centre Gervais Auto avec une victoire de 3-0 en poche.
Même si le pointage est demeuré relativement serré, l'issue de la rencontre n'a jamais fait de doute. Les hommes d'Éric Veilleux ont en effet dirigé 57 tirs sur Marvin Cüpper. Avec 23 rondelles, son vis-à-vis Philippe Cadorette a été nettement moins occupé. Il a récolté son sixième jeu blanc de la saison.
Seul point négatif pour les vainqueurs dans ce duel inégal, c'est que le Drakkar a fait preuve d'indiscipline en troisième période. Les Nord-Côtiers devront se montrer plus prudents à l'approche des séries. Peut-être aussi que certains messages se sont passés, car les deux formations pourraient se revoir en première ronde.
«Il y a certaines punitions qu'on aurait pu éviter, mais ce n'était sûrement pas un match de 10 punitions contre trois. On a été solides en désavantage», a lancé Veilleux. «On a aussi très bien joué en possession de la rondelle. J'ai trouvé qu'on avait un peu de misère à s'impliquer physiquement, mais c'est parce qu'on avait presque tout le temps la rondelle. On ne les a pas pris à la légère et on a commis pas mal moins de revirements que lors de nos deux derniers matchs contre eux.»
Aucun répit
Dès le départ, Cüpper n'a eu aucun répit alors qu'il a dû affronter 20 lancers en première. Un seul de ces tirs est parvenu à le battre, celui de Félix Girard, qui a lancé immédiatement après avoir récupéré une rondelle perdue dans le haut de l'enclave, à 7:10, pour son 10e de la campagne.
Le Drakkar a continué à rouler à toute vapeur au second tiers et il a doublé son avance dès la seconde minute, en avantage numérique, par l'entremise de Denis Gorbunov. Le reste de la période a été l'affaire de Cüpper, qui a reçu cette fois 21 tirs. À part peut-être lors des 10 jeux de puissance des siens, le gardien allemand a rarement eu l'occasion de reprendre son souffle dans cette rencontre.
Les Cats auraient possiblement pu revenir dans le match en début de troisième alors que le Drakkar a écopé trois pénalités consécutives. Ils n'ont toutefois pu briser la glace et Girard, avec son second de la soirée à 12:03, a mis fin à leurs minces espoirs.
NOTES : Baie-Comeau a marqué une fois en trois supériorités... Le Drakkar se dirige maintenant vers Rimouski pour deux importants matchs contre l'Océanic vendredi et samedi, deux matchs qui pourraient être déterminants dans la course au premier rang de la division Telus Est. «On va y aller un match à la fois et on va se reposer pour être fin prêts pour vendredi», a signalé Veilleux.