D'Artagnan Joly a amassé un but et deux passes, mardi.

Le Drakkar blanchit le Phoenix 5-0

Le Drakkar de Baie-Comeau continue à voguer sur sa meilleure séquence de la saison, ayant signé mardi un troisième gain consécutif, un cinquième match sans défaite en temps régulier (4-0-1), un gain de 5-0 face au Phoenix de Sherbrooke, qui a encaissé pour sa part un quatrième échec d'affilée.
Le Drakkar s'est assuré la victoire en marquant trois filets sans réplique au deuxième engagement. Les deux premiers buts ont été inscrits par les deux joueurs les plus productifs par les temps qui courent, D'Artagnan Joly (un but et deux passes) et Vincent Lavoie (deux buts). Quant à Antoine Samuel, il a stoppé 27 rondelles pour signer son deuxième jeu blanc de la saison. Ses coéquipiers et lui ont également muselé le meilleur jeu de puissance de la Ligue, neutralisé en quatre occasions.
Le Drakkar avait perdu ses deux premiers duels contre le Phoenix cette saison, les deux par un écart de quatre buts (revers de 8-4 et 7-3). Il lui a rendu la monnaie de sa pièce, mardi.
«Notre premier match contre eux, c'était une catastrophe et les gars y avaient goûté après», s'est remémoré l'entraîneur-chef Martin Bernard. «Dans le second match, le pointage n'indiquait pas l'allure de la rencontre et on voyait qu'on était en train de progresser. Ce soir (hier), c'était la continuité de ce qu'on fait depuis quelque temps, dans notre façon de s'impliquer dans les matchs.»
Pour ce qui est du troisième duel entre les deux clubs, Bernard a bien noté que ses jeunes troupiers ont connu un début de match «où tout était compliqué», mais ils ont réussi à s'en sortir sans céder. 
«Par la suite, les gars ont joué comme ils se devaient de le faire. On joue d'ailleurs de mieux en mieux défensivement en unité de cinq. Notre repli [défensif] est bon, les gars ont adhéré au principe et ils le font bien», a-t-il ajouté.
À court de munitions
Déjà privé des services de plusieurs réguliers, dont ses deux gardiens, le Phoenix a dû se passer du vétéran Julien Bahl après 10 minutes de jeu, sonné par une solide mise en échec de Shawn Element qui a été sanctionné pour avoir donné de la bande. Le meilleur arrêt de cette première période, et probablement de tout le match, est revenu à Samuel, qui a stoppé Nicolas Roy à la toute dernière seconde de jeu.
En deuxième, Joly a été le premier à toucher la cible, en supériorité numérique, à 1:18. Un peu plus de 14 minutes plus tard, Lavoie et Simon Chevrier ont tour à tour surpris le gardien Brady Labrecque en l'espace de 15 secondes, faisant définitivement basculer la rencontre du côté des locaux. Lavoie et Antoine Girard ont complété la marque en fin de troisième.
NOTES : Avec des commotions cérébrales à Evan Fitzpatrick et Justin Blanchette, le Phoenix doit faire appel à deux gardiens invités jusqu'à nouvel ordre... Les deux mêmes formations se retrouveront vendredi, cette fois à Sherbrooke.