La vitesse et l’intensité de Gabriel Fortier ont permis au Drakkar d’éviter un dégagement qui lui aurait été refusé autrement.

Le Drakkar avare contre les Tigres

BAIE-COMEAU — Une poussée de trois buts sans riposte au premier vingt a conduit le Drakkar vers un gain sans équivoque de 5-0 aux dépens des Tigres, vendredi à Victoriaville. Baie-Comeau entreprend ainsi du bon pied un séjour de cinq rencontres à l’extérieur et, mine de rien, prolonge à quatre sa série de matchs avec au moins un point (3-0-1).

Les hommes de Jon Goyens ont joué avec intensité tout au long du duel, chose qu’ils n’ont pas accomplie de façon régulière depuis le début de la saison. Leur échec avant a aussi donné du fil à retordre aux arrières de Victoriaville. À l’autre bout de la patinoire, Dakota Lund-Cornish a refusé de céder sur les 25 rondelles lancées vers sa cage.

«Pour nous, le message n’avait pas changé. Dans la défaite, t’as deux choix : t’apprends ou tu perds. Les gars étaient tannés de la façon dont on perdait dernièrement et on revient vers de meilleurs standards, comme ceux qu’on avait établis lors des quatre premiers matchs de l’année», a indiqué l’entraîneur-chef du Drakkar, de retour derrière le banc des siens après avoir raté les deux derniers matchs pour des raisons familiales.

Avec un but un peu chanceux, son tir ricochant sur le bâton d’un défenseur des Tigres, Antoine Rochon (2e) a lancé les hostilités à 7:23 de l’engagement initial. Moins de deux minutes plus tard, le lancer voilé de loin de Brandon Frattaroli a fait mouche. Sur la séquence, la vitesse et l’intensité de Gabriel Fortier ont permis au Drakkar d’éviter un dégagement qui lui aurait été refusé autrement.

«Tout le monde à travers la ligue sait que notre capitaine, c’est Capitaine Intensité», a soutenu Goyens, qui a aussi dirigé Fortier dans les rangs midget. Ce n’est pas celui qui parle le plus, mais quand Gabriel fait des choses comme ça, le reste de l’équipe suit. Il montre l’exemple. Ce but nous a permis de nous distancer de Victoriaville.»

Et à 11:11, l’ex-Tigre Feliks Morozov a porté le pointage 3-0 en convertissant la passe de Drew Elliot de derrière la ligne de but. Ce fut le dernier tir qu’a vu le gardien partant Tristan Côté-­Cazenave (5 arrêts), avant de céder sa place à Fabio Iacobo.

Les vainqueurs ont ajouté deux buts en troisième, le 3e de Xavier Bouchard, sur un dégagement raté de Jérôme Gravel, et le second de la soirée de Frattaroli (4e). Bouchard, qui a fait beaucoup mieux à ses deux dernières sorties, a conclu la rencontre avec un différentiel de + 4.