Nathan Légaré

Le Drakkar a eu chaud à Rouyn-Noranda

BAIE-COMEAU — Le Drakkar de Baie-Comeau a bien failli se brûler, mais il a remporté le premier match de son programme double à Rouyn-Noranda en signant un gain de 3-2, en supplémentaire, face aux Huskies. Le Drakkar prolonge ainsi à cinq sa série de gains consécutifs.

C’est un Drakkar opportuniste et solide en défensive qui s’est présenté lors des 40 premières minutes, limitant les Huskies à deux maigres chances de marquer malgré 28 tirs en direction de Dakota Lund-Cornish, qui en a reçu 46 au total contre seulement 25 pour son opposant, Zachary Émond.

Le vent a toutefois tourné en troisième, les hommes de Jean-François Grégoire jouant sur les talons et permettant à Rouyn-Noranda de créer l’égalité grâce aux deux buts de Louis-Filip Côté, le second inscrit dans la dernière minute de jeu en temps réglementaire.

Les Nord-Côtiers sont néanmoins parvenus à ramasser le deuxième point à l’enjeu en prolongation avec le huitième de la saison de Nathan Légaré, en avantage numérique, d’un beau lancer bas à la droite d’Émond, qui n’y pouvait rien.

«Ce n’est sûrement pas un manque de volonté, mais il y a eu quelques revirements en troisième qui nous ont fait sortir de notre structure et on était alors moins en contrôle», d’indiquer Grégoire, qui dirigeait de nouveau l’équipe puisque Jon Goyens, endeuillé par le décès de son père, est auprès de sa famille. «Dans l’ensemble, il y a toutefois eu beaucoup de lancers de loin et notre gardien a fait de gros arrêts quand ç’a été le temps», a-t-il enchaîné.

«Ça n’a pas été facile de gérer les émotions, mais il y avait aussi un peu de fatigue», a ajouté l’adjoint, qui voyait du positif même si son club s’est fait dominer 54-23 dans le cercle des mises au jeu. «Oui, on aurait pu faire mieux à ce chapitre, mais on a gagné la majorité des mises au jeu importantes», a-t-il signalé.

Valentin Demchenko (3e) a ouvert le pointage au premier engagement sur la belle passe de Raivis Kristians Ansons. En deuxième, au tour de Feliks Morozov de bien servir Antoine Rochon (3e), qui n’a laissé aucune chance à Émond sur la séquence. Les deux mêmes formations se retrouvent samedi soir, toujours à l’aréna Iamgold.